Les républicains essaient désespérément de changer d’avis sur l’avortement – Mother Jones

0
63

Christoph Soeder/DPA/Zuma

Lutte contre la désinformation : Inscrivez-vous gratuitement Mère Jones Quotidien newsletter et suivez l’actualité qui compte.

Dans les mois suite au renversement de Roe contre Wadele soutien populaire à l’avortement a dynamisé les démocrates, en particulier les femmes, et réduit les sondages des républicains avant les élections de mi-mandat.

Le dernier sondage Pew montre que 62% des Américains pensent que l’avortement devrait être légal dans toutes ou la plupart des circonstances. Un sondage Gallup de mai a révélé que 35 % des Américains soutenaient l’avortement en toutes circonstances, et 50 % ne le soutenaient que dans certaines circonstances. Le référendum du mois dernier sur le droit à l’avortement au Kansas est un indicateur fort que la restriction de l’accès à l’avortement est une question perdue.

Comme on pouvait s’y attendre, une poignée de républicains candidats aux élections reviennent maintenant sur leurs positions anti-avortement. Voici quelques-uns.

Blake Masters, le protégé de Peter Thiel qui se présente pour renverser le sénateur démocrate Mark Kelly en Arizona, a considérablement modifié sa pose publique.

Comme l’a rapporté NBC News, le site Web de la campagne de Masters a dit un jour : « Je suis 100 % pro-vie » et a souligné son soutien à « une loi fédérale sur la personne (idéalement un amendement constitutionnel) qui reconnaît que les bébés à naître sont des êtres humains qui peuvent ne pas être tué.” Maintenant, la puce qui disait «PROTÉGEZ LES BÉBÉS, NE LES LAISSEZ PAS ÊTRE TUÉS» a été supprimée de sa page de politique. (Ne vous inquiétez pas, la Wayback Machine l’a archivé.)

Avant de mettre à jour son site Web pour supprimer l’allégation « pro-vie », Masters a publié une publicité cherchant à caractériser la position de Kelly sur l’avortement comme «extrême.” “Écoutez, je soutiens l’interdiction de l’avortement très tardif et de naissance partielle, et la plupart des Américains sont d’accord avec cela”, a déclaré Masters dans l’annonce.

Mis à part le fait que «l’avortement par naissance partielle» est un terme politique et juridique désignant une procédure médicale extrêmement rare connue sous le nom de dilatation et d’extraction, la déclaration de Masters selon laquelle il soutient l’interdiction des avortements tardifs n’est pas exactement un mensonge : les gens qui sont « 100 % pro-vie » fais soutenir ces interdictions, ainsi que toutes les autres interdictions. Mais si Masters laisse entendre qu’il n’a pas été flagrant dans son soutien à bien plus que cette interdiction, alors son annonce de campagne n’est rien de plus qu’une volte-face intelligente.

Dans l’annonce, Masters poursuit en déclarant que les seuls pays qui soutiennent les “politiques d’avortement extrêmes et sans limites” de Kelly sont la Chine et la Corée du Nord. C’est tout simplement faux.

Masters n’est pas le seul républicain à se plier aux électeurs via des publicités de campagne. Le républicain Scott Jensen, qui se présente pour renverser le gouverneur démocrate du Minnesota, Tim Walz, a déclaré à la radio publique du Minnesota en mars que s’il était élu, “j’essaierais d’interdire l’avortement”.

Puis, après qu’il soit devenu clair que ce n’était pas une bonne idée politiquement, Jensen a publié une vidéo troublante de lui berçant un bébé dans laquelle il déclare : « L’avortement divise, et Tim Walz militarise le problème. Au Minnesota, c’est un droit constitutionnel protégé, et aucun gouverneur ne peut changer cela.

D’autres républicains, comme Joe O’Dea, qui est candidat au poste de gouverneur dans un Colorado majoritairement pro-choix, essaient d’avoir leur gâteau et de le manger aussi.

Pendant des mois, O’Dea a refusé de préciser comment il aborderait la question s’il était élu. Mais c’est aussi le même gars qui a un jour voté oui sur une proposition qui visait à interdire l’avortement après 22 semaines dans le Colorado sans exception pour le viol et l’inceste.

O’Dea a finalement annoncé sa position plus modérée le mois dernier : l’avortement légal jusqu’à 20 semaines de grossesse, avec des exceptions pour le viol, l’inceste et la vie de la mère.


C’est une liste croissante. Si vous connaissez des républicains qui tentent d’assouplir leur position sur l’avortement pour recueillir des votes, écrivez-moi à [email protected]



La source: www.motherjones.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire