Les travailleurs de la santé appellent malades à cause des prix de l’essence – RT World News

0
163

Un syndicat britannique a averti que le coût du carburant empêche les travailleurs sociaux d’aller travailler

Les travailleurs de la santé britanniques ont appelé des malades parce qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter l’essence dont ils ont besoin pour se rendre au travail, a révélé jeudi le syndicat des services publics Unison. La possibilité de grèves généralisées se profile dans les mois à venir, le gouvernement ayant refusé d’augmenter les salaires, craignant une spirale salaires-prix alimentée par une inflation galopante.

Nous entendons en fait parler de personnes qui préfèrent téléphoner pour être malades parce qu’elles n’ont pas l’argent pour faire le plein de leur voiture et faire leur travail“, a déclaré la secrétaire générale d’Unison, Christina McAnea, au Guardian, ajoutant que”de plus en plus de personnes quittent les services publics, même dans les collectivités locales», parce que le salaire ne suffit pas pour joindre les deux bouts.




Nous ne voulons pas mettre en grève les travailleurs à bas salaire. Mais s’il n’y a pas d’alternative, que peut-on faire d’autre ?», a-t-elle demandé, suggérant qu’il existe une possibilité très réelle que les membres quittent leur emploi dans un proche avenir, car les maigres augmentations de salaire de 2 à 3 % n’ont pas réussi à suivre le rythme des taux d’inflation galopants de 10 % ou plus. “Je ne dis pas qu’il y aura des grèves demain, mais il y a beaucoup de colère là-bas, et les gens deviennent plus désespérés.”

Les membres d’Unison ne sont pas les seuls à envisager des grèves en raison de difficultés financières. Le syndicat des chemins de fer, de la mer et des transports (RMT) a voté «massivement» en faveur d’une grève le mois dernier, avec 89 % des 40 000 cheminots favorables à un gel du travail après deux ans sans augmentation et la menace de nouvelles coupes. Les autres syndicats de transport en commun Aslef et la TSSA envisageraient également des grèves, un résultat qui pourrait potentiellement paralyser le pays.

Alors que le Premier ministre Boris Johnson a insisté jeudi sur le fait que l’économie du pays serait «direction face au vent« pour le temps à venir, il a blâmé »pressions mondiales», y compris le conflit en Ukraine, plutôt que les réponses du gouvernement à la pandémie de Covid-19 qui a déclenché la pire récession que le Royaume-Uni ait connue depuis que le pays a commencé à tenir des registres.

Johnson a reconnu qu’il répugnait à augmenter les salaires malgré les demandes des syndicats du secteur public, de peur que cette décision ne déclenche une spirale des prix des salaires à la manière des années 1970, car l’augmentation constante des prix du carburant faisait grimper le coût d’un réservoir d’essence à 124 $ (100 £). Les ministres ont insisté sur le fait qu’il y a “marge de manœuvre extrêmement limitée pour tout investissement supplémentaire dans la rémunération,” argumentant “restriction financière” est nécessaire.

LIRE LA SUITE:
L’approvisionnement alimentaire britannique en danger – Telegraph

McAnea a riposté à ces affirmations, arguant «la modération salariale est tout à fait inappropriée lorsqu’il s’agit de personnes au sein de l’administration locale.” Elle a souligné que la moitié des travailleurs du secteur public au niveau local gagnent moins de 31 000 $ (25 000 £) par an, ce qui en fait “pas possible” pour que les soignants avec des salaires similaires fassent leur travail avec le prix du gaz si élevé.

Le prix d’un litre d’essence au Royaume-Uni a battu des records mercredi à 2,25 dollars (182,3p) le litre, selon Experian Catalyst, et la flambée des prix du carburant a conduit certains ministres du gouvernement à suggérer “nommer et humilier« Les détaillants augmentent leurs prix pour profiter de la flambée des prix mondiaux de l’énergie.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire