L’industrie de l’armement ne pourrait pas être plus heureuse du nominé de Biden pour l’acheteur d’armes du Pentagone

0
174

Un groupe commercial de l’industrie de l’armement qui représente des entreprises telles que Lockheed Martin et Raytheon est ravi de la candidature du président Joe Biden au poste d’acheteur principal d’armes pour l’armée américaine. Dans un communiqué publié en novembre 30, Arnold Punaro, président du conseil d’administration de la National Defence Industrial Association (NDIA), qui se présente comme une association professionnelle pour le ​base industrielle de défense », a proclamé que le président ​a fait le superbe choix de nommer le Dr Bill LaPlante sous-secrétaire à la Défense pour l’acquisition et le maintien en puissance. »

LaPlante est braconné directement de l’industrie militaire qui le loue, dans laquelle il est entré après avoir occupé un poste d’acquisition sous l’administration Obama, où il était connu pour avoir dirigé des programmes majeurs (et controversés), tels que l’acquisition du F‑35 avion de chasse.

En passant du gouvernement à l’industrie, puis de nouveau au gouvernement (si le Sénat le confirme), alors que l’industrie de l’armement applaudit, LaPlante a franchi une porte tournante bien foulée – une trajectoire de carrière tout à fait routinière, mais néanmoins scandaleuse.

En novembre 30 Déclaration de la Maison Blanche, le président Biden a félicité LaPlante en tant que ​leader chevronné de la sécurité nationale avec près de quatre décennies d’expérience dans l’acquisition, la technologie, le maintien en puissance et la base industrielle de la défense. Le président nomme LaPlante au poste de sous-secrétaire aux acquisitions et au maintien en puissance au ministère de la Défense, qui est vacant depuis qu’Ellen Lord a démissionné de son poste en janvier.

LaPlante est actuellement président et chef de la direction de Charles Stark Draper Laboratory, un entrepreneur pour l’armée américaine, où il a servi depuis 2020. Pas plus tard qu’en novembre 2, la société a annoncé qu’ellea été sélectionné par l’US Air Force comme l’un des 55 contractants sur un contrat d’ingénierie numérique qui vise à augmenter la capacité du service à travailler sur les conceptions numériques de ses futures plateformes. Le prix à payer est énorme, s’élevant potentiellement à $46 milliards sur onze ans, selon l’entreprise.

Ce n’est qu’un des nombreux contrats avec l’armée américaine détenus par le laboratoire Charles Stark Draper. Le plus récent a été annoncé treize jours seulement avant que Biden n’annonce la nomination de LaPlante.

Avant Charles Stark Draper Laboratory, LaPlante a été vice-président senior et directeur général du Center for National Security de la MITRE Corporation, qui passe également des contrats avec l’armée américaine.

Mais peut-être le plus révélateur est le rôle de LaPlante en tant que secrétaire adjoint d’Obama de l’Air Force pour l’acquisition, la technologie et la logistique de 2014 à 2017. Au cours de son mandat, LaPlante a donné la priorité à trois programmes d’armes : le B‑ de Northrop Grumman21 Bombardier d’attaque à longue portée, Lockheed Martin’s F‑35 avions de chasse et le KC- de Boeing46 les pétroliers, qui sont utilisés pour faire le plein de B‑52 bombardiers et autres navires d’attaque aérienne (bien qu’ils aient une histoire mouvementée).

La NDIA, qui représente tous les fabricants des systèmes d’armes mentionnés précédemment, a publié une déclaration jaillissant de la nomination de Biden de LaPlante et exhortant sa confirmation rapide. Punaro, président du conseil d’administration de la NDIA, a déclaré en novembre 30.​LaPlante possède une vaste expérience dans la fonction publique et les responsabilités de ce poste. Nous demandons sa confirmation rapide.

La relation entre LaPlante et Punaro n’est pas nouvelle. Dans 2014, Punaro a présenté LaPlante, alors membre de l’administration Obama, lors d’un événement de l’Atlantic Council coparrainé par la NDIA. Il a fait l’éloge de LaPlanteun leadership fort », l’appelant ​un faiseur, pas un hésitant. Punaro a souligné,C’est un vrai partisan de la voie à double sens avec l’industrie.

Au 2014 événement, LaPlante a identifié le B‑21, F-35 et KC-46 programmes comme les priorités de son mandat, affirmant qu’ils sont ​essentiel pour l’avenir de l’armée de l’air, littéralement pour les décennies à venir. Il a souligné ses partenariats et ses fréquentes communications avec les PDG des sociétés d’armement, s’adressant nommément aux personnes réunies dans la salle.

Lors de sa nomination, Biden a salué le rôle de LaPlante dans l’avancement de ces programmes d’armes, soulignant le fait qu’ilforgé une voie à suivre » sur le B‑21 bombardier. Le développement, la production et l’exploitation de ce programme devraient coûter $200 milliards en trente ans. (Le programme est encore au stade de l’ingénierie.)

L’acquisition américaine de F‑35s, quant à lui, a fait l’objet de vives protestations contre les dommages environnementaux, le bilan humain et les coûts astronomiques des avions de chasse. Dans 2019, un porte-parole de l’opération Inherent Resolve, le nom de la campagne militaire américaine contre ISIS, s’est vanté que F‑35s et F‑15s avait été utilisé pour larguer quatre-vingt mille livres de bombes sur l’île irakienne de Qanus, située dans la province de Salah ad Din.

Punaro n’est pas le seul représentant de l’industrie de l’armement à se réjouir de la nomination de LaPlante. HerbertHawk” Carlisle, chef de la NDIA, a déclaré Nouvelles de la défense, ​Bill serait un excellent [acquisition and sustainment] leader. Il a une grande expérience et une grande compréhension de l’industrie, qui a également un grand et profond respect pour lui. »

LaPlante est en bonne compagnie. En juillet, le président a annoncé la nomination d’Andrew Hunter, également un ancien du ministère de la Défense de l’administration Obama, pour le poste de secrétaire adjoint de l’Air Force pour les acquisitions, la technologie et la logistique. Hunter est chercheur principal pour le programme de sécurité internationale du Center for Strategic and International Studies, un groupe de réflexion qui reçoit des fonds de sociétés d’armement, dont Lockheed Martin et Boeing. (Les entreprises d’armement financent souvent des groupes de réflexion qui font avancer les objectifs de la politique de l’industrie, par le biais d’une approche plus académique et apparemment ​au-dessus de la mêlée ».) Biden a également nommé Gabe Camarillo, vice-président principal de l’unité commerciale de l’armée pour Science Applications International Corp., un fabricant d’armes, pour le rôle de sous-secrétaire de l’armée.

La NDIA exhorte également à la confirmation rapide de ces candidats.

Les liens directs avec l’industrie militaire remontent jusqu’au cabinet de l’administration Biden : le secrétaire à la Défense, le général Lloyd J. Austin III, a siégé au conseil d’administration de Raytheon. Ce qui rend les relations de LaPlante si remarquables, c’est à quel point sa nomination est banale – toute controverse sur ses liens avec l’industrie a été totalement absente du discours public.

Il est douteux qu’il existe une chose telle qu’unbon » acheteur d’armes pour l’armée américaine, sans doute l’institution la plus violente sur Terre. Mais le fait que le prochain potentiel se noie dans les largesses de l’industrie militaire, révèle beaucoup de choses sur ce qui maintient cette institution en croissance – et à qui en profite.

Comme le dit Alex Y. Ding, codirecteur de l’organisation chez Dissenters, une organisation de jeunes antimilitaristes,Des cadres représentant des entrepreneurs militaires américains, y compris LaPlante de Draper Laboratories, sont souvent sollicités pour occuper des postes de haut niveau au Pentagone ou dans des départements gouvernementaux qui supervisent la sécurité et la défense. Et nos élus les responsabilisent en leur écrivant des chèques en blanc et en acceptant de les laisser opérer avec peu ou pas de responsabilité envers nous. »



La source: jacobinmag.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire