L’Iran suspend à nouveau les négociations sur le nucléaire — RT World News

0
50

Le négociateur en chef de l’Iran, Ali Bagheri Kani, a annoncé que les pourparlers nucléaires en cours à Vienne seraient suspendus pendant « quelques jours » après avoir rencontré le directeur politique de l’UE pour « faire le point » des négociations.

Dans une déclaration publiée sur son compte Twitter vendredi, Bagheri Kani a reconnu que “bon progrès” a été faite lors de la septième série de pourparlers indirects entre les États-Unis et l’Iran sur la relance de l’accord nucléaire de 2015.

La pause fait suite à une rencontre entre Bagheri Kani et le directeur politique de l’Union européenne Enrique Mora jeudi, au cours de laquelle les deux ont discuté de la manière dont “faire le point sur la situation” et déplacer “effronté.”

La commission mixte menant les négociations se réunira aujourd’hui avant de s’interrompre pendant plusieurs jours, en vue de reprendre les pourparlers dans un avenir proche. La réunion d’aujourd’hui ne devrait être utilisée que pour ajourner officiellement les discussions à une date ultérieure.

Lire la suite




Bagheri Kani n’a pas précisé quand les négociations reprendraient. Cependant, Reuters a cité trois diplomates qui ont affirmé que les pourparlers reprendraient le 27 décembre, un autre suggérant qu’ils pourraient avoir lieu à nouveau entre Noël et le Nouvel An.

Des négociations sont en cours au siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne, alors que les parties cherchent à relancer l’accord nucléaire qui a été plongé dans le chaos par le retrait américain de 2018 sous l’administration Trump. L’Iran a averti à plusieurs reprises que le seul moyen de revenir à l’accord nucléaire prévoit que les États-Unis retirent d’abord toutes les sanctions imposées depuis 2018, ce à quoi l’Amérique a jusqu’à présent résisté.

Alors que les négociations sur l’accord nucléaire sont toujours en cours, des progrès ont été réalisés en décembre lorsque l’Iran a convenu avec l’AIEA de remplacer les caméras de surveillance de son atelier de centrifugation dans le complexe TESA Karaj. Les caméras permettent à l’agence de surveiller l’activité nucléaire de l’Iran, s’assurant qu’elle est conforme aux accords existants.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici