L’ONU annonce une trêve nationale au Yémen — RT World News

0
63

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite et les rebelles houthis du Yémen se sont engagés à cesser les combats pendant deux mois, a déclaré l’ONU

Les Yéménites pourraient obtenir un sursis des hostilités dans leur pays ravagé par la guerre, alors que les rebelles houthis et la coalition dirigée par l’Arabie saoudite qui lutte pour rétablir le gouvernement déchu du pays ont accepté une proposition de l’ONU de cesser les opérations offensives pendant au moins deux mois.

La trêve devrait entrer en vigueur samedi à 19 heures et pourrait être prolongée si les deux parties acceptent de continuer à tirer tout en travaillant à un accord de paix global, ont déclaré vendredi des responsables de l’ONU. L’accord de cessez-le-feu appelle à l’arrêt de toutes les opérations militaires offensives – terrestres, aériennes et maritimes – au Yémen et à travers ses frontières.

“Aujourd’hui doit être le début d’un avenir meilleur pour le peuple yéménite”, Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré aux journalistes à New York. Il a ajouté que la trêve « crée une véritable opportunité de relancer le processus politique au Yémen », et cela “doit être la première étape pour mettre fin à la guerre civile dévastatrice du Yémen.”

L’accord, qui coïncide avec le mois sacré musulman du Ramadan, comprend des dispositions permettant aux navires d’effectuer des livraisons de carburant dans les ports yéménites et aux compagnies aériennes commerciales de voler à destination et en provenance de Sanaa, la capitale. Les parties ont également convenu de tenir des pourparlers, modérés par l’envoyé de l’ONU Hans Grundberg, sur l’ouverture des routes du pays au trafic civil.




Autoriser les mouvements vers, depuis et à l’intérieur du Yémen contribuera à renforcer la confiance et à créer un environnement propice aux pourparlers de paix, a déclaré António Guterres. Qualifiant la guerre de sept ans de pire crise humanitaire au monde, le secrétaire général a exhorté les parties belligérantes à respecter pleinement la trêve tout en travaillant à un règlement de paix qui réponde aux « les préoccupations et aspirations légitimes de tous les Yéménites ».

Guterres a déclaré qu’il espérait que la trêve tiendrait et serait renouvelée avant d’expirer dans deux mois. Cependant, a-t-il reconnu, “Nous savons que ces accords sont toujours fragiles.”

Interrogé sur ce que la trêve au Yémen pourrait montrer aux combattants d’autres parties du monde, y compris la Russie et l’Ukraine, António Guterres a répondu : “Cela démontre que même lorsque les choses semblent impossibles, lorsqu’il y a la volonté de faire des compromis, la paix devient possible.”

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire