L’OTAN admet qu’elle se prépare à un conflit avec la Russie depuis 2014

0
47

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a déclaré que les augmentations des déploiements et des dépenses militaires avaient été faites en pensant à la Russie

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré mercredi aux journalistes que l’augmentation des dépenses militaires et le nombre croissant de déploiements de troupes en Europe de l’Est depuis 2014 avaient été effectués en prévision d’un conflit avec la Russie.

S’exprimant après une réunion des membres de l’OTAN et des États partenaires à Madrid, Stoltenberg a accusé la Russie de “utilisant la force dans l’est du Donbass depuis 2014”, malgré le fait que les forces de Kiev bombardent des villes de la région depuis que les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk ont ​​déclaré leur indépendance de l’Ukraine cette année-là.

Néanmoins, Stoltenberg a déclaré que le bloc militaire dirigé par les États-Unis avait décidé en 2014 de commencer à renforcer ses forces en Europe de l’Est.

“La réalité est aussi que nous nous y préparons depuis 2014”, il a déclaré. “C’est la raison pour laquelle nous avons accru notre présence dans la partie orientale de l’alliance, pourquoi les alliés de l’OTAN ont commencé à investir davantage dans la défense et pourquoi nous avons augmenté [our] préparation. »

Lire la suite

Stratégie mise à jour, nouveaux membres, anciens ennemis : les temps forts du sommet de l’OTAN

Selon les chiffres de l’OTAN, les membres européens de l’alliance et le Canada ont augmenté leurs dépenses militaires de 1,2 % à 5,9 % chaque année depuis 2014. Cependant, seuls 10 des 30 États de l’OTAN atteignent actuellement l’objectif du bloc de consacrer 2 % de leur PIB à la défense. .

L’augmentation des dépenses a été la plus notable en Europe orientale et dans les pays baltes, la Pologne, la Lituanie, l’Estonie, la Lettonie, la République tchèque, la Slovaquie et la Roumanie atteignant tous l’objectif pour la première fois en 2022.

Plus tôt mercredi, les membres de l’OTAN ont convenu d’adopter un nouveau concept stratégique. Ce plan stratégique définit la position de l’alliance envers les partenaires, les non-membres et les adversaires, l’itération de 2022 désignant la Russie comme le “la menace la plus importante et la plus directe” au bloc.

D’un autre côté, Moscou a qualifié l’expansion de l’OTAN dans les anciens États soviétiques depuis la fin de la guerre froide – dont les dirigeants occidentaux avaient explicitement promis au début des années 1990 de ne pas se produire – comme une menace contre sa propre sécurité. La position officielle de l’OTAN sur l’Ukraine, énoncée dans la déclaration de Bucarest de 2008, est que ce pays et la Géorgie “deviendront membres de l’OTAN” à une date future non précisée. La Russie a cité la volonté de l’Ukraine d’adhérer à l’OTAN comme un facteur clé derrière le conflit actuel.

Malgré la marche de l’alliance après la guerre froide dans l’ancien bloc de l’Est, Stoltenberg a affirmé mercredi que “L’OTAN s’efforce d’améliorer ses relations avec la Russie depuis des décennies.”

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire