Marijuana : John Carney et le lobby des forces de l’ordre du Delaware contre “les enfants”

0
260

Source photo : Elsa Olofsson – CC BY 2.0

Le 24 mai, le gouverneur du Delaware, John Carney, a opposé son veto à un projet de loi – adopté à la super-majorité des deux chambres de la législature de l’État – qui aurait légalisé la possession de petites quantités de marijuana par des personnes de plus de 21 ans.

La justification de Carney : “Je ne crois pas que la promotion ou l’expansion de l’utilisation de la marijuana à des fins récréatives soit dans le meilleur intérêt de l’État du Delaware, en particulier de nos jeunes.”

Ouais. Même si le projet de loi ne s’applique qu’aux personnes de plus de 21 ans, Carney s’est senti obligé de jouer la carte “pour les chilllllllllldren”.

Il est facile de voir pourquoi, car le reste de sa justification ne tient pas la route non plus.

Le projet de loi n’aurait pas « élargi » l’usage de la marijuana. Quiconque veut consommer de la marijuana peut déjà l’obtenir sans trop d’effort. Y compris les gosses. C’est une plante commune qui est facile à cultiver presque n’importe où – on l’appelle “mauvaise herbe” pour une raison – et près d’un siècle de “guerre” contre elle n’a pas entamé sa popularité. Plutôt l’inverse. Il y a cinquante ans, 4 % des Américains admettaient avoir essayé la marijuana. L’année dernière, ce nombre était de 49 %.

Contrairement à la plupart des programmes de légalisation récréative des États, le projet de loi du Delaware n’aurait pas non plus “favorisé” l’utilisation de la marijuana en créant un régime de licences d’État reposant sur de gros chiffres de vente pour générer des recettes fiscales. En fait, les ventes seraient restées entièrement illégales en l’absence de nouvelles lois.

Au contraire, le veto de Carney, ainsi que le maintien de l’interdiction de vente, encouragent activement la distribution de marijuana aux moins de 21 ans.

S’il est illégal de posséder de la marijuana et illégal d’en vendre, bon sang, qu’est-ce qu’un “crime” de plus pour le “criminel ?” Il le vendra à quiconque aura l’argent pour l’acheter. Il prend déjà le risque, alors pourquoi renoncer aux bénéfices supplémentaires ?

S’il est légal de posséder de la marijuana et de vendre de la marijuana, mais uniquement aux personnes de plus de 21 ans, au moins certains vendeurs décideront d’éviter ces clients plus jeunes. Ils ne courent plus de risque juridique tant qu’ils ne vendent qu’aux adultes.

Les bars clandestins de l’époque de la prohibition ne se souciaient pas de l’âge de leurs clients. Ils se dirigeaient vers le hoosegow s’ils se faisaient prendre de toute façon. Les bars et les magasins d’alcools modernes exigent une pièce d’identité parce qu’ils sont bons tant que le gars qui a acheté ce mojito ou cette pinte de bourbon avait plus de 21 ans, et en difficulté s’il ne l’était pas.

Les enfants auront toujours de la marijuana et de l’alcool dans les deux sens, bien sûr. J’ai probablement bu beaucoup plus entre 17 et 21 ans qu’entre 40 et 55 ans. Je doute que les enfants d’aujourd’hui soient, en moyenne, plus intelligents à ce sujet, ou moins capables de l’acquérir, que je ne l’étais à ce moment-là. âge.

Pourquoi Carney a-t-il vraiment opposé son veto au projet de loi ? Eh bien, il mentionne également “de graves problèmes d’application de la loi”.

La «guerre» contre la marijuana signifie plus d’emplois dans la police et des budgets plus importants pour les services de police. Et faire marcher un citoyen inoffensif sur un sac d’herbe est beaucoup plus sûr que, disons, sauver une école pleine d’enfants d’un homme armé. La sécurité des agents est la première priorité, suivie de la sécurité d’emploi. Retour le bleu !

Laissez les enfants en dehors de vos stratagèmes de litière du syndicat de la police, Gouverneur Carney.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/06/01/marijuana-john-carney-and-delawares-law-enforcement-lobby-versus-the-children/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire