Metsola élu nouveau président du Parlement européen

0
85

Les membres du Parlement européen ont élu l’eurodéputée maltaise Roberta Metsola du groupe du Parti populaire européen à la présidence jusqu’en 2024.

Metsola a remporté l’élection le 18 janvier au premier tour de scrutin, où elle a obtenu une majorité absolue de 458 voix sur les 690 bulletins de vote déposés, qui ont été soumis à un vote secret, selon la tradition de l’UE, qui a dû se tenir à distance en raison à COVID.

Metsola s’est engagé à respecter les principes européens, à lutter contre le changement climatique, à aider à mettre fin à la séparation de Chypre et à faire progresser les relations de l’UE avec les Balkans occidentaux.

« La première chose que je voudrais faire en tant que président est de penser à l’héritage de David Sassoli : c’était un combattant ; il s’est battu pour l’Europe et pour nous, pour ce Parlement. […] Je rendrai hommage à David Sassoli en tant que président en défendant toujours l’Europe, pour nos valeurs communes de démocratie, de dignité, de justice, de solidarité, d’égalité, d’État de droit et de droits fondamentaux », a déclaré Metsola.

« Je veux que les gens reprennent confiance et enthousiasme pour notre projet. […] Chers Européens, dans les années à venir, les citoyens de toute l’Europe se tourneront vers notre institution pour le leadership et la direction, tandis que d’autres continueront à tester les limites de nos valeurs démocratiques et de nos principes européens. Nous devons lutter contre le récit anti-UE qui s’installe si facilement et si rapidement. La désinformation et la désinformation encore amplifiées pendant la pandémie, alimentent le cynisme facile et les solutions bon marché du nationalisme, de l’autoritarisme, du protectionnisme, de l’isolationnisme », a-t-elle ajouté.

Metsola a souligné que « l’Europe, c’est exactement le contraire. Il s’agit de nous défendre les uns les autres, de rapprocher nos peuples. Il s’agit pour nous tous de défendre les principes de nos mères et pères fondateurs qui nous ont conduits des cendres de la guerre et de l’holocauste à la paix, à l’espoir et à la prospérité. Il y a vingt-deux ans, Nicole Fontaine était élue 20 ans après Simone Veil. Il ne faudra pas encore deux décennies avant que la prochaine femme se tienne ici », a-t-elle déclaré.

Changement climatique

Dans son discours, Metsola a souligné le problème du changement climatique en déclarant : « Le changement climatique ravage notre continent et notre monde – ce n’est plus un problème pour une autre génération. Si vous croyez la science, et cette Assemblée le fait, la question n’est plus si, mais quand. Le Green Deal européen et l’engagement d’être le premier continent sans carbone sont la bonne réponse », a-t-elle déclaré.

Le nouveau président du Parlement européen a souligné qu’il ne s’agissait pas seulement d’une nécessité et d’une urgence, mais aussi d’une opportunité pour l’Europe de prendre les devants, de se réinventer, d’assurer la croissance, la durabilité et la prospérité tout en réduisant les émissions. « Nous devons faire comprendre au reste du monde que la lutte contre le changement climatique est un destin commun. Demain c’est trop tard. Et nous devons continuer à montrer que vous ne pouvez pas découpler l’environnement et l’économie », a déclaré Metsola.

Chypre et Balkans occidentaux

Le député européen maltais a noté que l’Europe a un héritage de guerre, mais aussi de guérison. « Nous pouvons mettre cette expérience à profit pour aider les efforts visant à mettre fin à la séparation dans le dernier pays divisé de l’UE – Chypre – sous les auspices du plan de l’ONU. Nous ne pourrons jamais être vraiment entiers tant que Chypre restera divisée. Nous devons également inverser l’élan perdu en ce qui concerne nos relations avec les Balkans occidentaux », a-t-elle déclaré.

Metsola dirigera le Parlement dans la seconde moitié de la législature en cours, jusqu’à ce qu’un nouveau Parlement soit constitué à la suite des élections européennes de 2024.

Né à Malte en 1979, Metsola, député européen depuis 2013, est le plus jeune président du PE jamais élu. Elle est devenue première vice-présidente en novembre 2020 et a été présidente par intérim du Parlement après le décès du président David Sassoli le 11 janvier. Elle est la troisième femme présidente du Parlement européen, après Simone Veil (1979-1982) et Nicole Fontaine (1999- 2002) .

Le président jouit d’un large éventail de pouvoirs exécutifs et représentatifs énoncés à l’article 22. Outre ces fonctions, l’autorité du président s’étend à “tous les pouvoirs nécessaires pour présider les travaux du Parlement et veiller à leur bon déroulement”. Les décisions qui ont assuré le bon fonctionnement du Parlement depuis le début de la pandémie de COVID-19 en sont un exemple clé.

L’article 14 du traité sur l’Union européenne stipule que le Parlement élit son président parmi ses membres. Depuis les premières élections européennes de 1979, chaque Président est en fonction pour une durée renouvelable de deux ans et demi. Cela signifie qu’il y a normalement deux présidents par législature.

Il y a eu 31 présidents depuis la création du Parlement en 1952, dont 17 depuis 1979.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire