Payez votre dette, dit l’Iran à la Grande-Bretagne — RT World News

0
48

Le ministère iranien des Affaires étrangères a appelé Londres à rembourser sa dette envers l’Iran, notant que le Royaume-Uni ne peut plus présenter de faux prétextes pour retarder le paiement lié à l’achat de chars britanniques dans les années 1970.

Lors d’un point de presse lundi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré aux journalistes que Téhéran avait une fois de plus poussé le Royaume-Uni à remettre les 400 millions de livres sterling qu’il devait à l’Iran.

Lire la suite




Khatibzadeh a déclaré que le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Bagheri Kani, avait abordé le sujet lors d’une visite à Londres au cours de laquelle des questions bilatérales avaient été discutées. Le ministre avait rappelé à Londres qu’ils ne pouvaient plus reporter le remboursement de la dette sous aucun prétexte, selon Khatibzadeh.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian s’est également entretenu avec son homologue britannique, Liz Truss, lundi dernier, a déclaré Khatibzadeh, demandant le remboursement urgent de la dette.

La Grande-Bretagne doit environ 400 millions de livres sterling à l’Iran pour l’achat en 1971 de 1 500 chars et véhicules blindés Chieftain par le gouvernement de Mohammad Reza Pahlavi, le shah pro-occidental qui a dirigé le pays jusqu’à la révolution de 1979.

L’International Military Services, propriété de l’État britannique, a livré 185 chars avant la révolution, mais l’accord a été révoqué à la suite de la prise de l’ambassade des États-Unis et de la crise des otages qui a engendré des décennies d’hostilité.

Alors que certains politiciens britanniques ont demandé que l’argent soit remboursé à l’Iran, d’autres ont déclaré qu’il ne pouvait pas être utilisé comme levier par l’Iran pour la libération des prisonniers britanniques détenus par Téhéran. L’Iran a suggéré que Nazanin Zaghari-Ratcliffe, ainsi que d’autres binationaux, pourraient être libérés si le Royaume-Uni payait.

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici