Révélant qu’il avait lui aussi des fuites de Manning, Ellsberg ose le DOJ pour le poursuivre comme Assange

0
69
Logo Rêves Communs

Cette histoire est initialement apparue dans Common Dreams le 6 décembre 2022. Elle est partagée ici sous une licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 3.0).

Le dénonciateur des Pentagon Papers, Daniel Ellsberg, a défié mardi les procureurs américains de le poursuivre comme ils ont Julian Assange en révélant dans un nouvelles de la BBC interview que l’éditeur de WikiLeaks lui a envoyé une sauvegarde des documents divulgués de l’ancien analyste militaire Chelsea Manning.

Invitant à l’action le ministère américain de la Justice (DOJ), Ellsberg a déclaré : “Je suis désormais aussi inculpable que Julian Assange et que tous ceux qui ont publié cette information – les journaux, tous ceux qui l’ont manipulée”.

“Laisse-moi te dire un secret. J’étais en possession de toutes les informations sur Chelsea Manning avant qu’elles ne soient publiées dans la presse”, a déclaré Ellsberg à Bbcde Stephen Sackur dans l’interview devant la caméra. “Je n’ai jamais dit ça publiquement.”

Assange lui avait envoyé les documents – qui comprennent des preuves de crimes de guerre américains – au cas où “ils l’auraient attrapé et qu’ils auraient tout”, a expliqué l’homme de 91 ans. “Il pouvait compter sur moi pour trouver un moyen de le faire sortir.”

Assange, d’origine australienne, est actuellement détenu à Londres et se bat devant les tribunaux britanniques et européens contre son extradition vers les États-Unis, où il pourrait passer le reste de sa vie en prison s’il était reconnu coupable en vertu de la loi sur l’espionnage.

Invitant à l’action le ministère américain de la Justice (DOJ), Ellsberg a déclaré : “Je suis désormais aussi inculpable que Julian Assange et que tous ceux qui ont publié cette information – les journaux, tous ceux qui l’ont manipulée”.

« Oui, j’en avais des copies et je ne les ai pas remises à une personne autorisée. Donc, s’ils veulent m’inculper pour cela, je serais intéressé de plaider celui-là devant les tribunaux – que cette loi soit constitutionnelle », a-t-il poursuivi, faisant référence à la loi sur l’espionnage.

Soulignant que la plus haute cour américaine n’a jamais jugé qu’il était constitutionnel d’utiliser la loi sur l’espionnage comme s’il s’agissait d’une loi britannique sur les secrets officiels, Ellsberg a déclaré : “Je serais heureux de porter celle-ci devant la Cour suprême”.

La loi sur l’espionnage, “utilisée contre les lanceurs d’alerte, est inconstitutionnelle”, a-t-il affirmé. “C’est une violation claire du premier amendement.”

La confession publique d’Ellsberg intervient après que les rédacteurs en chef et les éditeurs de cinq grands médias qui ont collaboré avec WikiLeaks en 2010 pour des articles basés sur des câbles diplomatiques de Manning ont publié une lettre à la fin du mois dernier affirmant qu’« il est temps que le gouvernement américain mette fin à ses poursuites contre Julian Assange pour avoir publié des secrets.

“Cet acte d’accusation crée un dangereux précédent et menace de saper le premier amendement américain et la liberté de la presse”, indique la lettre. « L’obtention et la divulgation d’informations sensibles lorsque cela est nécessaire dans l’intérêt public font partie intégrante du travail quotidien des journalistes. Si ce travail est criminalisé, notre discours public et nos démocraties s’en trouveront considérablement affaiblis.

La nouvelle interview d’Ellsberg fait également suite à la confirmation par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) au début du mois qu’Assange, 51 ans, a demandé au tribunal de bloquer son extradition vers les États-Unis.

Le frère d’Assange, Gabriel Shipton, a déclaré Reuter la semaine dernière que “j’imagine que les États-Unis veulent éviter” une affaire devant la CEDH pour “avoir tenté d’extrader un éditeur d’Europe pour avoir publié des révélations de guerre américaines alors que les États-Unis demandent à l’Europe de faire toutes sortes de sacrifices pour la guerre en Ukraine .”

Source: https://therealnews.com/revealing-he-too-had-manning-leaks-ellsberg-dares-doj-to-prosecute-him-like-assange

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire