Tierce personne? L’Amérique n’a même pas de deuxième parti.

0
148

Source de la photographie : Démocrates du Sénat – Domaine public

Une Associated Press/NORC du 29 juin révèle que 85 % des Américains – dont 92 % de républicains auto-identifiés et 78 % de démocrates auto-identifiés – disent que « les choses dans ce pays vont dans la mauvaise direction ».

Pendant ce temps, le soutien national à un “troisième” parti politique reste élevé – 62% selon l’enquête Gallup de l’année dernière – mais aucun parti réellement existant en dehors des établissements démocrates et républicains ne semble en mesure d’obtenir beaucoup de traction.

Les Libertaires, les Verts, la Constitution et de nombreux petits partis tiers ont travaillé dans le vignoble de la politique pendant des décennies (le Parti de la Prohibition depuis 1869 !) sans jamais être près de briser le duopole du « grand parti ».

Parmi les startups récentes, qui ne semblent également aller nulle part, figurent le Forward Party d’Andrew Yang et le New Jersey Moderate Party, qui semblent tous deux plus enclins à soutenir des candidats simpatico du « grand parti » qu’à présenter les leurs.

Pourquoi une tierce partie ne peut-elle pas percer ? Les raisons ne manquent pas, mais elles reviennent toutes au fait que le duopole « grand parti » est en réalité un monopole.

Les républicains et les démocrates ne sont pas vraiment deux partis distincts. Il s’agit d’un seul parti au pouvoir composé de deux grandes factions rivales qui rééquilibrent continuellement le pouvoir et se partagent le butin par le biais d’un burlesque de «démocratie représentative» truqué, par la force de la loi, pour empêcher une concurrence significative.

Du gerrymandering pour préserver des circonscriptions « sûres » pour chacune des deux factions, à une emprise mortelle sur l’accès des candidats aux bulletins de vote (qui, jusqu’à la fin du XIXe siècle, étaient imprimés par de vrais partis/candidats, ou écrits à la main par des électeurs), à l’inclination naturelle des gros fonds de campagne à aller au parti au pouvoir plutôt qu’aux parvenus et aux rebelles, le parti unique républicain/démocrate garde ses prérogatives aussi jalousement que n’importe quelle république bananière ou dictature communiste.

Malgré tous les discours sur la «polarisation» dans la politique américaine, le monopole unipartite occupe le centre large et massif, divisant les circonscriptions les plus grandes et les plus puissantes entre ses deux factions et distribuant les largesses à ces circonscriptions.

Les « tiers » partis ont du mal à percer dans ces vastes circonscriptions. Les avantages du «grand parti» peuvent être insatisfaisants, mais ce sont des oiseaux en main. Les «tiers» partis sont limités aux oiseaux de la brousse, les petites circonscriptions que l’uniparti considère comme inutiles.

Le dernier réalignement politique américain vraiment majeur a eu lieu dans les années 1850 lorsque les Whigs se sont désintégrés en raison de leur incapacité à s’unir sur l’esclavage (et les démocrates se sont divisés le long des lignes nord/sud sur la même question), laissant la place à l’ascension des républicains. Et en quelques décennies, les démocrates et les républicains se sont unis comme décrit ci-dessus pour s’assurer qu’une telle chose ne se reproduise plus jamais.

En l’absence d’un sujet de préoccupation écrasante pour les Américains qu’aucune faction unipartite ne peut coopter pour son propre usage, nous ne voterons probablement jamais pour sortir de ce monopole. Cela prendra fin lorsque les États-Unis finiront.

Mais cela ne rend pas les tiers inutiles. Comme nous l’avons vu avec des questions comme la légalisation de la marijuana et le mariage homosexuel, des tiers soulèvent ces questions que l’uniparti doit coopter pour rester au pouvoir.

Ce qui est mieux que rien, je suppose. Mais pas beaucoup. Et heureusement pas durable pour toujours.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/07/07/third-party-america-doesnt-even-have-a-second-party/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire