Trump paie une amende de 110 000 $ pour ne pas avoir coopéré avec la sonde de New York | Nouvelles de Donald Trump

0
127

L’État de New York enquête sur la société immobilière de l’ancien président américain pour avoir prétendument erroné la valeur des actifs.

L’ancien président américain Donald Trump a payé une amende de 110 000 dollars pour ne pas avoir répondu à une citation à comparaître dans le cadre d’une enquête civile sur ses pratiques commerciales, a déclaré vendredi un porte-parole du procureur général de New York.

Trump a payé l’amende jeudi mais doit encore soumettre des documents supplémentaires afin de faire lever l’ordonnance d’outrage, a déclaré le bureau du procureur général de New York, Letitia James.

Le paiement de l’amende était l’une des trois mesures que Trump devait prendre pour qu’un juge lève une ordonnance d’outrage au tribunal rendue le mois dernier pour son manque de coopération avec l’enquête de New York.

L’enquête vise à déterminer si l’organisation Trump a fourni aux banques et aux autorités fiscales des informations financières trompeuses.

Fin avril, le juge de l’État de New York, Arthur Engoron, a méprisé Trump et lui a infligé une amende de 10 000 dollars par jour après avoir décidé qu’il n’était pas clair si l’ancien président avait effectué une recherche complète des documents supplémentaires que James avait demandés.

Le procureur général de l’État de New York, Letitia James, cherche à contraindre Trump à témoigner et à publier des documents dans le cadre d’une enquête civile sur son entreprise immobilière [File: Kathy Willens/AP Photo]

Engoron a levé conditionnellement l’ordonnance d’outrage et l’amende a cessé de s’accumuler la semaine dernière après que Trump a soumis les détails de sa recherche de dossiers. Mais Engoron a déclaré qu’il recommencerait à infliger une amende à Trump s’il ne payait pas d’ici le 20 mai.

Le juge a exigé qu’une société tierce engagée par Trump pour aider à la recherche, HaystackID, finisse de parcourir 17 boîtes conservées dans un stockage hors site et remette tous les documents pertinents avec un rapport sur ses conclusions. Ce processus a été achevé jeudi, a indiqué le bureau de James.

Les employés de Trump doivent toujours soumettre des affidavits sur ses pratiques de traitement des dossiers, a déclaré le porte-parole de New York. L’amende sera bloquée jusqu’à ce qu’un tribunal supérieur se prononce sur l’appel de Trump contre l’ordonnance d’outrage.

L’avocate de Trump, Alina Habba, n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire de l’agence de presse Reuters.

L’ancien avocat de Trump, Michael Cohen, avait déclaré au Congrès en 2019 que l’organisation de Trump avait mal évalué la valeur de ses actifs pour un gain financier.

James a déclaré que son enquête civile de trois ans avait trouvé des preuves que la société de Trump – qui gère des hôtels, des terrains de golf et d’autres biens immobiliers – avait mal évalué les actifs pour obtenir des prêts favorables et des allégements fiscaux.

Trump a nié les allégations. Il a qualifié l’enquête de James de “raciste” et de “chasse aux sorcières” à motivation politique, tandis que les avocats de Trump l’ont accusée de poursuites sélectives. Trump poursuit également James devant un tribunal fédéral, cherchant à mettre fin à son enquête.

La semaine dernière, un avocat du bureau de James a déclaré que les preuves trouvées dans l’enquête pourraient justifier une action en justice contre l’ancien président, son entreprise ou les deux.

L’avocat, Andrew Amer, a déclaré lors d’une audience dans le cadre du procès de Trump contre James qu ‘«il y a clairement eu une quantité substantielle de preuves accumulées qui pourraient étayer le dépôt d’une procédure d’exécution», bien qu’une décision finale sur le dépôt d’une telle action n’ait pas été prise. .

James a assigné Trump et ses deux enfants aînés, Donald Trump Jr et Ivanka Trump, dans le cadre de l’enquête sur les pratiques commerciales de l’ancien président américain.

Un dossier du tribunal de New York rendu public en janvier a déclaré que James avait délivré les assignations à comparaître pour obtenir des témoignages et des documents du trio “dans le cadre d’une enquête sur l’évaluation des propriétés détenues ou contrôlées” par Trump ou sa société, la Trump Organization.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/20/trump-pays-110000-fine-for-failure-to-cooperate-with-ny-probe

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire