Un juge annule les limites d’expulsion de Biden – RT World News

0
134

Un juge a annulé les limites de Washington en matière d’application de la loi sur l’immigration, arguant qu’elles violent la loi fédérale

Le juge fédéral du Texas, Drew Tipton, a annulé vendredi les restrictions en matière d’immigration adoptées par l’administration du président américain Joe Biden, arguant que la tentative de limiter les actions de l’agence de l’immigration et des douanes (ICE) constituait une violation de la loi fédérale sur l’immigration.

Les restrictions de l’administration allaient au-delà des simples conseils offerts aux agents de l’ICE, a plutôt écrit le juge Tipton “fournir[ing] une nouvelle base sur laquelle les étrangers peuvent éviter d’être soumis à l’application de la loi sur l’immigration», et a donc exigé la période normale de notification et de commentaires offerte en vertu de la loi sur les procédures administratives (APA).




La décision était une réponse à une action en justice intentée par les États du Texas et de la Louisiane, qui ont poursuivi l’administration Biden en avril dernier pour son prétendu refus d’appliquer la loi sur l’immigration. Le problème était un changement de politique annoncé deux mois auparavant qui obligeait l’ICE à donner la priorité à l’arrestation et à l’expulsion des seuls clandestins récemment condamnés pour crimes aggravés ou qui étaient des terroristes connus ou des membres de gangs. Cela a effectivement empêché l’agence d’expulser 90% des étrangers en situation irrégulière qu’ils auraient autrement renvoyés chez eux.

Le procureur général du Texas, Ken Paxton, a accusé le cabinet du président de “démontrant un mépris flagrant pour la sécurité des Texans et des Américains», et la poursuite a demandé au juge de statuer que les nouvelles limites de l’administration Biden sur les activités de l’ICE constituaient une violation à la fois de l’APA et de la loi fédérale sur l’immigration.

Alors que le secrétaire du département de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, a fait valoir que le simple fait d’être aux États-Unis sans autorisation “ne devrait pas être la seule base» pour expulsion ou arrestation, et les avocats de l’administration Biden ont défendu sa politique consistant à se concentrer uniquement sur les soi-disant «criminels aggravés» En tant qu’utilisation raisonnable du pouvoir discrétionnaire des poursuites, le juge Tipton a fait valoir que l’administration était, en vertu de la loi, limitée à modifier la loi sur l’immigration dans les limites fixées par le Congrès.

Paxton a salué la décision comme un «défaite massive pour l’administration Biden», accusant le cabinet du président d’essayer de «rejeter la loi sur l’immigration.

La décision ne sera officiellement mise en œuvre que vendredi prochain afin de donner à l’administration Biden le temps de faire appel. Un porte-parole du DHS a déclaré à Fox News que l’agence est “évaluer l’ordonnance du tribunal et envisager les prochaines étapes” concernant l’opportunité de contester la décision.

LIRE LA SUITE:
Un tribunal américain empêche Biden d’assouplir la politique frontalière

Les efforts de l’administration Biden pour accroître la perméabilité de la frontière sud des États-Unis se sont heurtés à une forte résistance juridique de la part des États frontaliers et de certains membres du Parti républicain d’opposition. La tentative des démocrates de mettre fin au titre 42, une règle de santé publique utilisée sous l’administration Trump pour empêcher les migrants potentiellement infectés par Covid-19, a été bloquée par un juge fédéral en Louisiane, tandis que d’autres règles frontalières de l’ère Trump ont également été ordonnées de être réintégré.

Depuis l’inauguration de Biden en janvier 2021 jusqu’en avril dernier, plus de trois quarts de million d’immigrants illégaux sont entrés aux États-Unis, un chiffre si élevé qu’il faudrait au DHS 14,5 ans sous le taux actuel d’expulsion pour les renvoyer tous dans leur pays d’origine. origine. Près de 123 000 mineurs non accompagnés ont également été capturés et réinstallés aux États-Unis en 2021, et aucun de ces chiffres n’inclut les centaines de milliers de migrants qui ne sont jamais appréhendés par les douanes et la patrouille frontalière ou l’ICE.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire