Une blogueuse affirme qu’elle est interrogée en Allemagne sur la couverture du Donbass — RT World News

0
132

Alina Lipp fait l’objet d’une enquête pour son soutien présumé à l’offensive russe en Ukraine

Une blogueuse avec des dizaines de milliers d’abonnés a déclaré qu’elle était interrogée en Allemagne sur sa couverture du conflit en Ukraine. Les médias allemands ont confirmé que l’activiste faisait l’objet d’une enquête par un bureau du procureur local.

Dans une interview diffusée vendredi sur la chaîne russe Channel One, Alina Lipp a déclaré qu’elle était “persécuté» notamment pour un billet du 24 février, jour où la Russie a lancé son offensive contre l’Ukraine. À l’époque, elle écrivait que “dénazification» avait commencé, tout en accusant également l’Ukraine de tuer des civils depuis des années.




“Deuxièmement, je suis poursuivi pour le fait que le 12 mars j’ai publié une vidéo sur ma chaîne Telegram où j’ai dit que l’Ukraine commettait un génocide dans le Donbass”, Lipp a révélé.

Selon le site d’information allemand t-online, les forces de l’ordre soupçonnent Lipp d’avoir “montrant constamment sa solidarité avec la guerre de la Russie contre l’Ukraine”, de fomenter une scission dans la société allemande et de répandre la haine à travers “déformé, partiellement faux” rapports.

L’affaire a été initialement ouverte par le parquet allemand de Lunebourg à la suite de multiples plaintes depuis février, rapporte t-online, citant le porte-parole de l’instance. Plus tard, il aurait été remis au bureau du procureur de Goettingen, qui est le bureau central pour les enquêtes sur les crimes de haine sur Internet.


Un journal italien répond aux allégations de désinformation sur une photo de Donetsk

Lipp, qui vit actuellement en Russie et a réalisé plusieurs reportages depuis le Donbass, est né d’une mère allemande et d’un père russe. Elle dirige un blog d’actualités en langue allemande appelé “Nouvelles de Russie”. Elle a également une chaîne Telegram avec plus de 174 000 abonnés et une petite chaîne vidéo sur PeerTube. On ne sait pas si le blogueur a fait face à des accusations en Allemagne. Cependant, une banque locale, DKV-Bank, a saisi les actifs financiers qu’elle a reçus sous forme de dons, selon t-online, avec 1 600 € (1 679 $) qui auraient été gelés sur son compte.

LIRE LA SUITE:
Un tireur d’élite canadien « déçu » de la réalité en Ukraine

Lipp a qualifié la sonde contre elle de « système judiciaire partisan » et a déclaré qu’elle était punie pour avoir violé une “loi non écrite,” ajoutant que c’est “liberté d’expression” qui est visé dans son cas. En vertu du code pénal allemand, tolérer ou approuver une infraction pénale “d’une manière susceptible de troubler la paix publique” est passible d’une amende ou de trois ans de prison.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire