Abandonnez les charges contre David McBride

0
10

David McBride, l’ancien avocat militaire qui a dénoncé les crimes de guerre australiens en Afghanistan, sera jugé l’année prochaine après que les avocats du Commonwealth sont intervenus pour supprimer l’utilisation de preuves cruciales qui lui auraient accordé la protection des lanceurs d’alerte.

McBride a divulgué des documents au abc– connus sous le nom de « Dossiers afghans » – détaillant les actes horribles commis par les forces spéciales australiennes (SAS) entre 2009 et 2013, y compris plusieurs homicides illégaux. L’un d’entre eux a impliqué la fusillade d’un garçon non armé de 14 ans, Khan Mohammed, alors qu’il ramassait des figues près de chez lui dans la province de Kandahar. Un autre était le tir d’un hélicoptère sur trois civils non armés à Jalbay après qu’un insurgé taliban présumé n’ait pas pu être localisé. Les documents ont également révélé des preuves que des soldats australiens avaient coupé les mains d’Afghans morts.

Les fuites, qui ont conduit à une descente de police dans le abc quartier général, ont joué un rôle central dans le lancement du rapport Brereton – une enquête sur les crimes de guerre présumés. Le rapport a révélé une culture de brutalité et de dissimulation parmi les soldats du SAS en Afghanistan, notamment l’assassinat illégal de 39 civils afghans, le tir d’un homme handicapé intellectuel non armé dans la nuque, les exécutions de détenus non armés ou menottés et l’ensemencement d’AK-47 sur des cadavres.

Les dénonciateurs tels que McBride doivent être félicités. Au lieu de cela, le gouvernement le persécute. Le Commonwealth a plaidé pour la suppression des preuves de McBride au motif que sa publication irait à l’encontre de l’intérêt public. McBride a déclaré aux journalistes devant la Cour suprême de l’ACT: “Le gouvernement a joué la carte de la sécurité nationale à fond”.

Il est du pouvoir du procureur général d’intervenir et de mettre fin aux poursuites contre McBride. Mais McBride a dit Michael West Médiasde Callum Foote : « Le bureau du procureur général n’examine jamais le fond de l’affaire, on leur dit juste que ce type est un ennemi du ministère, allez-y. Le procureur général ne change de cap que sous la pression publique, comme dans le cas de Bernard Collaery ».

Collaery a été accusé en 2018 d’avoir divulgué des informations confidentielles. L’affaire concerne le scandale d’espionnage entre l’Australie et le Timor oriental, dans lequel le gouvernement australien a mis sur écoute les bureaux du Cabinet du Timor oriental pour obtenir un avantage lors des négociations commerciales visant à découper la mer de Timor, riche en ressources.

Après que des inquiétudes ont été soulevées par un accord conclu entre la Chine et les îles Salomon et après un appel public du président du Timor oriental à abandonner les charges contre Collaery, la ministre des Affaires étrangères Penny Wong s’est rendue sur l’île. Peu de temps après, les charges ont été abandonnées.

Une situation similaire semble peu probable pour McBride.

“Considérant [the government] a des cas de dénonciateurs en cours, bien qu’ils aient promis des protections supplémentaires dans le projet de loi de la Commission nationale anti-corruption, ils ont suspecté d’avoir laissé de côté une agence de protection des dénonciateurs », a-t-il déclaré à Foote. « Pourquoi ne feraient-ils pas ça ? Quel inconvénient pour le gouvernement d’en légiférer une ? Il est difficile de ne pas penser qu’ils ont de mauvaises intentions en ne le faisant pas, étant donné qu’ils n’ont même pas expliqué pourquoi.

Reste à savoir si la nouvelle commission anti-corruption s’engage à protéger les lanceurs d’alerte. La situation de McBride montre clairement, cependant, que l’engagement du gouvernement albanais envers la transparence est profond.

McBride a rendu un excellent service et doit être protégé.

Source: https://redflag.org.au/article/drop-charges-against-david-mcbride

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire