La police tue un homme “portant un fusil près de l’école” — RT World News

0
38

Un homme qui aurait porté une arme à feu a été abattu par des agents dans un quartier résidentiel de Toronto

Plusieurs écoles de Toronto, au Canada, ont été placées sous clé après que la police a tiré et tué un homme qui aurait porté une arme à feu en public. Les autorités ont fourni peu de détails sur l’incident meurtrier, qui fait suite à deux fusillades de masse aux États-Unis ces derniers jours.

La police de Toronto a répondu à “signalements d’un homme portant une arme à feu” vers 13 h 30, heure locale, jeudi, l’Unité des enquêtes spéciales (UES) de l’Ontario a déclaré dans un communiqué de presse, ajoutant seulement qu’il y avait eu un “interaction” entre deux officiers et l’homme avant qu’ils n’ouvrent le feu, le tuant sur le coup.

On ne sait toujours pas ce qui a provoqué la fusillade. Bien que des responsables locaux aient déclaré qu’une arme à feu à long canon avait été trouvée sur les lieux, ils ont ajouté qu’il était trop tôt pour dire si l’homme brandissait l’arme lorsqu’il a été abattu et qu’une enquête est en cours.

Certains médias ont suggéré que le suspect était âgé “à la fin de son adolescence ou au début de la vingtaine”, et que des témoins ont entendu trois coups de feu avant de voir la police tenter de ranimer l’homme.

La fusillade a déclenché des fermetures de niveaux variables dans au moins cinq écoles locales, a indiqué la police. Un porte-parole du conseil scolaire de Toronto a noté que l’école la plus proche de la scène ne semblait pas être liée à l’incident, et le conseil a annoncé que les fermetures avaient été levées après environ deux heures.




Commentant lors d’un point de presse plus tard dans la journée, le chef de la police de Toronto, James Ramer, a fait référence à deux fusillades de masse aux États-Unis ce mois-ci, affirmant “En raison de la proximité d’une école, je comprends certainement le traumatisme et à quel point cela a dû être traumatisant pour le personnel, les élèves et les parents compte tenu des deux événements récents qui se sont produits aux États-Unis.”

Deux jours auparavant, un adolescent armé est entré dans une école primaire du Texas et a assassiné 19 enfants et deux adultes, tandis qu’un autre tireur de masse à Buffalo, New York, a fait 10 morts dans un supermarché au début du mois.

Ramer n’a pas précisé les détails de l’affaire, disant qu’il est “interdit” de partager les conclusions des enquêteurs provinciaux, et s’est finalement adressé aux journalistes pendant environ 10 minutes seulement. Il a noté que l’incident était “isolé” et qu’il n’y avait pas de menace continue pour le public, cependant.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire