La russophobie est le nouveau courant dominant – Premier ministre polonais – RT World News

0
262

Ce qu’on appelait autrefois la russophobie est désormais devenu courant en Pologne, a déclaré mercredi le Premier ministre Mateusz Morawiecki lors d’une conférence de presse.

Le Premier ministre affirme qu’à la lumière de la situation en Ukraine, la Pologne a fixé “quelques normes” quand il s’agit de sentiments anti-russes.

“Mesdames et Messieurs, dans le cadre de ce terrible événement qu’est la guerre en Ukraine, la Pologne fixe des normes, et ce qu’on appelait auparavant la russophobie est désormais généralisé, c’est déjà accepté comme une réalité”, dit Morawiecki.

La déclaration est intervenue alors que le Premier ministre annonçait la décision de la Pologne de réduire toutes les importations énergétiques russes d’ici la fin de l’année, la décrivant comme “le plan le plus radical d’Europe” et encourager d’autres pays de l’UE à emboîter le pas.

La Pologne devrait mettre fin à toutes les importations russes de pétrole et de gaz d’ici la fin de 2022 et prévoit d’imposer un embargo complet sur le charbon russe en avril ou mai au plus tard.

Cette décision a été annoncée à la lumière du conflit militaire en cours en Ukraine, alors que la Pologne accuse la Russie d’utiliser ses ressources énergétiques comme chantage contre les nations européennes.

Le Premier ministre a appelé l’UE à imposer une taxe sur les matières premières russes, arguant que l’argent des exportations de pétrole et de gaz est “alimenter la machine de guerre russe” et doit être arrêté.

Moscou a attaqué l’État voisin fin février, à la suite de l’échec de l’Ukraine à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk signés en 2014 et de la reconnaissance éventuelle par la Russie des républiques du Donbass à Donetsk et Lougansk. Le protocole de Minsk négocié par l’Allemagne et la France a été conçu pour régulariser le statut des régions au sein de l’État ukrainien.




La Russie a maintenant exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Un certain nombre de pays à travers le monde ont depuis imposé des sanctions sévères contre la Russie. Les États-Unis, l’UE et leurs alliés ont coupé le pays de leurs systèmes financiers, limité les transactions en dollars et en euros et gelé environ 300 milliards de dollars de réserves de change russes à l’étranger, entre autres mesures.

En réponse, la Russie exige maintenant que les pays européens «inamicaux» paient le gaz en roubles – une demande que les pays du G7 et d’autres acheteurs qui dépendent encore fortement de l’énergie russe ont rejetée. Néanmoins, la Russie a déclaré qu’elle ne donnerait pas de gaz gratuitement et a donné aux pays jusqu’au 31 mars pour commencer à passer au paiement en roubles.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire