L’Allemagne va envoyer à l’Ukraine l’une de ses armes les plus modernes – Scholz – RT World News

0
40

L’Allemagne enverra des armes plus avancées à l’Ukraine, a déclaré mercredi le chancelier Olaf Scholz au Parlement. Entre autres éléments, le gouvernement a décidé de livrer des systèmes de défense aérienne IRIS-T au pays, a-t-il déclaré.

Les missiles étaient à l’origine un remplacement européen à lancement aérien de l’AIM-9 Sidewinder de fabrication américaine. Une variante guidée par radar lancée au sol appelée IRIS-T SL existe également. Il existe deux versions du système pour un engagement à courte et moyenne portée.

Des rapports ont émergé à la mi-mai selon lesquels le gouvernement allemand envisageait d’envoyer de tels systèmes en Ukraine, des sources affirmant que Kiev pourrait les déployer d’ici novembre.

Scholz a déclaré que les systèmes de défense aérienne étaient “le plus moderne” dans le stock allemand et serait “permettre à l’Ukraine de protéger toute une grande ville des frappes aériennes russes”.

Les tests opérationnels de l’IRIS-T SL à moyenne portée se sont terminés en janvier. Le co-développeur suédois a déployé la version courte portée en 2019.

Le chancelier a déclaré aux législateurs que son gouvernement fournirait également davantage de radars de contre-batterie. De tels systèmes sont utilisés pour détecter les tirs d’artillerie et déterminer l’endroit d’où ils viennent, généralement afin de les cibler en représailles.

Scholz a également déclaré que l’Allemagne se coordonnerait avec les États-Unis pour livrer ses multiples lance-roquettes à l’Ukraine.




Les critiques ont accusé la chancelière d’être trop prudente dans l’armement de l’Ukraine. S’exprimant lors d’une discussion sur le budget au parlement, Scholz a vanté son bilan d’aide militaire à Kiev, appelant la décision de son gouvernement de briser la tradition allemande de ne pas envoyer d’armes dans les zones de conflit. “courageux.” Il a promis son soutien à long terme à l’Ukraine contre la Russie.

La Russie a attaqué l’Ukraine fin février, après l’échec de Kiev à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France ont été conçus pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire