Le Kremlin répond à la dernière insulte de Biden — RT World News

0
93

Le président américain a qualifié son homologue russe, Vladimir Poutine, de « boucher »

Les attaques verbales répétées de Joe Biden contre Vladimir Poutine ne font que contribuer à la détérioration des liens entre leurs deux nations, a déclaré samedi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

« Un chef d’État doit rester civil. Et, bien sûr, à chaque fois, ces insultes personnelles réduisent la fenêtre d’opportunité pour nos relations bilatérales dans le contexte actuel [US] administration,” Peskov a déclaré, suggérant que le propre bilan de guerre de Biden ne lui donnait aucun droit de critiquer qui que ce soit.

Après tout, c’est l’homme qui, à l’époque, s’exprimant à la télévision, a exigé que son propre pays bombarde la Yougoslavie… Il a exigé qu’ils tuent des gens.

Le président américain Joe Biden avait lancé une nouvelle insulte à son homologue russe plus tôt dans la journée, après avoir rencontré des réfugiés ukrainiens à Varsovie. Biden s’était rendu dans la capitale polonaise pour des entretiens avec des responsables de Kiev. Interrogé par des journalistes sur ce qu’il pensait de Poutine, il a répondu sans ambages : “C’est un boucher.”




Au cours des derniers jours, Biden a lancé à plusieurs reprises des salves vicieuses contre le président russe, intensifiant sa rhétorique à chaque fois. La semaine dernière, il a qualifié Poutine de “criminel de guerre”, le qualifiant plus tard de “criminel de guerre”. “dictateur meurtrier, un pur voyou qui mène une guerre immorale contre le peuple ukrainien.”

Moscou a attaqué son voisin le mois dernier, après une impasse de sept ans sur l’incapacité de l’Ukraine à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk et la reconnaissance éventuelle par la Russie des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Des protocoles négociés par l’Allemagne et la France avaient été conçus pour régulariser le statut de ces régions au sein de l’État ukrainien.

La Russie a maintenant exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais l’alliance de l’OTAN dirigée par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire