Le média d’État allemand rompt ses relations avec son partenaire arabe à cause d’un contenu « antisémite » — RT World News

0
62

Le diffuseur public Deutsche Welle (DW) a mis fin à son partenariat avec une chaîne de télévision jordanienne pour des publications « antisémites » sur les réseaux sociaux et enquête sur les commentaires prétendument sectaires de certains de ses propres employés.

Le média allemand a annoncé dimanche qu’il suspendait sa coopération avec la chaîne jordanienne Roya TV après avoir découvert que le partenaire aurait diffusé des commentaires et des dessins antisémites sur ses réseaux sociaux. DW a affirmé qu’il “regrets” son évaluation précédente qui n’a trouvé aucun parti pris anti-israélien sur la chaîne privée basée à Amman.

« Nous sommes vraiment désolés de ne pas avoir remarqué ces images dégoûtantes », Le directeur général de DW, Guido Baumhauer, a déclaré dans un communiqué. “Nous allons désormais revoir de manière encore plus critique notre sélection de partenaires en interne, notamment en ce qui concerne l’antisémitisme et le racisme.”




DW s’est également engagé à réprimer l’antisémitisme et le sentiment anti-israélien dans ses propres rangs. Dans une enquête centrée sur le service d’information en arabe de la chaîne allemande, le journal allemand Süddeutsche Zeitung a rapporté la semaine dernière que plusieurs employés de DW, dont le chef du bureau de Beyrouth Bassel Aridi, avaient fait des commentaires minimisant l’Holocauste et répétant des stéréotypes sur les Juifs.

Certains des commentaires allégués auraient inclus l’appel à l’exécution de tout “traitre” qui s’engage avec les Israéliens. Un rédacteur en chef se serait vanté d’avoir rompu une conversation avec une femme après avoir découvert qu’elle était juive et aurait par la suite qualifié l’Holocauste de “fabrication.” Un autre membre du personnel a apparemment écrit sur sa volonté de rejoindre le groupe terroriste État islamique (EI, anciennement ISIS) s’il menait une guerre pour chasser Israël de la Terre Sainte.

DW a déclaré que les employés accusés d’antisémitisme avaient été suspendus dans l’attente d’une enquête indépendante sur l’affaire. L’entreprise a fait appel à l’ancienne ministre allemande de la Justice Sabine Leutheusser-Schnarrenberger et au psychologue Ahmad Mansour pour mener l’enquête, qui examinera les commentaires faits par les employés à la fois sur leurs réseaux sociaux privés et dans le travail qu’ils ont effectué pour d’autres médias.

La société basée à Bonn compte environ 3 000 employés et indépendants dans 60 pays et produit du contenu en 32 langues. DW financé par les contribuables a reçu des allocations fédérales de plus de 410,7 millions d’euros (464 millions de dollars) en 2020.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici