Le procès ‘spectacle’ de combattants étrangers à Donetsk enfreint le droit international et pourrait lui-même être un crime de guerre

0
55

La condamnation à mort de trois combattants étrangers capturés par les troupes russes et remis aux autorités d’une région séparatiste d’Ukraine constitue une grave entorse au droit international, qui constitue en soi un crime de guerre.

La condamnation est intervenue le 9 juin 2022, à l’issue de ce qui a été rejeté par les observateurs occidentaux comme un “procès-spectacle” impliquant les trois – deux citoyens britanniques et un ressortissant marocain en Ukraine combattant aux côtés des troupes du pays.

À bien des égards, des procédures comme celles auxquelles les trois ont été soumis étaient inévitables. En effet, dans un article précédent remettant en question la sagesse de la conduite par l’Ukraine de ses propres procès pour crimes de guerre contre des prisonniers de guerre russes pendant les hostilités en cours, j’ai suggéré que cela pourrait inciter les Russes à faire de même. Et maintenant, les Russes ont répondu de la même manière, mais avec une tournure cynique que je n’avais pas alors envisagée : externaliser le sale boulot.

La Russie a remis les hommes capturés alors qu’ils combattaient dans la ville portuaire assiégée de Marioupol à un tribunal de la République populaire autoproclamée de Donetsk, une partie de l’est de l’Ukraine que la Russie occupe effectivement depuis 2014.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/06/16/show-trial-of-foreign-fighters-in-donetsk-breaks-with-international-law-and-could-itself-be-a-war-crime/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire