L’Egypte, Chypre et la Grèce signent un accord pour la construction d’une interconnexion électrique

0
52

Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, Président chypriote Nicos Anastasiades et le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi se sont réunis à Athènes, en Grèce, le 19 octobre, où ils se sont engagés à renforcer la coopération stratégique, notamment énergétique.

“Nous avons salué la signature de l’accord pour la mise en place d’une interconnexion électrique trilatérale entre les réseaux égyptien, chypriote et grec”, ont déclaré les dirigeants dans une déclaration conjointe à l’issue du 9e sommet trilatéral de coopération et de coordination entre les trois pays. « Ce projet renforce notre coopération économique et améliore la sécurité d’approvisionnement énergétique, non seulement des pays concernés, mais aussi de l’Europe, car il créera une autoroute pour le transport d’importantes quantités d’électricité vers et depuis la Méditerranée orientale. Le projet d’interconnexion électrique, qui relie les réseaux électriques de nos pays, constitue un élément important de la stratégie visant à accélérer le développement du corridor énergétique de la Méditerranée orientale, offrant une source alternative d’approvisionnement énergétique de la région vers le continent européen et vice versa, », lit-on dans la déclaration.

La Grèce, Chypre et l’Egypte ont exprimé leur volonté de continuer à renforcer leur coopération, à travers une série d’accords, sur l’exploration et le transport du gaz naturel. « Nous restons convaincus que la découverte de réserves d’hydrocarbures peut servir de catalyseur pour la stabilité et la prospérité régionales. À cet égard, nous nous sommes une nouvelle fois félicités de l’adoption du statut du Forum du gaz de la Méditerranée orientale (FEMG) », ont déclaré les dirigeants dans leur déclaration commune. Ils ont noté que la création de l’EMGF est fondée sur le principe fondamental du respect des droits des membres sur leurs ressources naturelles, conformément au droit international. L’EMGF soutiendra les efforts déployés par les membres pour libérer tout le potentiel des ressources gazières de la région et monétiser leurs réserves conformément au droit maritime international et en particulier à la CNUDM. “Nous avons réaffirmé que l’EMGF en tant qu’organisation régionale basée au Caire est ouverte à tous les pays qui partagent les mêmes valeurs et objectifs de l’EMGF et la volonté de coopérer pour la sécurité de toute la région et le bien-être de ses peuples”, a déclaré Mitsotakis, Anastasiades. et el-Sissi a dit.

Les trois dirigeants ont souligné l’importance du respect de la souveraineté et des droits souverains de tous les États dans leurs zones maritimes conformément au droit international, tel que reflété dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS). « Dans ce contexte, nous avons condamné les forages illégaux et les opérations sismiques des navires turcs dans la ZEE/plateau continental de Chypre, dans des zones maritimes déjà délimitées conformément au droit international. Nous avons également réitéré notre condamnation des violations continues de l’espace aérien national et des eaux territoriales grecques dans la mer Égée et de toutes les autres activités illégales dans les zones relevant du plateau continental grec, en violation du droit international. Par conséquent, nous avons appelé la Turquie à s’abstenir, de manière cohérente et sincère, de provocations et d’actions unilatérales en violation du droit international, y compris le harcèlement des navires hydrographiques dûment autorisés par la Grèce ou Chypre, contribuant ainsi à créer des conditions propices au dialogue », ont déclaré les trois dirigeants, soulignant qu’un dialogue productif et axé sur les résultats ne peut être mené dans un environnement agressif ou sous la menace de l’usage de la force.

Mitsotakis, Anastasiades et el-Sisi ont également discuté de la question chypriote et réaffirmé leur ferme soutien à un règlement juste, global et viable conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies qui appellent à une fédération bizonale et bicommunautaire avec une souveraineté unique, une personnalité internationale et une citoyenneté unique ainsi que conformément à l’acquis, aux valeurs et aux principes de l’UE.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici