« L'éradication du journalisme à Gaza » se poursuit alors qu'Israël tue deux autres journalistes

0
108

Cette histoire a été initialement publiée dans Common Dreams le 7 janvier 2024. Elle est partagée ici avec autorisation sous licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 3.0).

Une frappe aérienne israélienne dans la ville de Rafah, au sud de Gaza, a tué dimanche deux journalistes palestiniens et en a grièvement blessé un troisième, aggravant le bilan effroyable de la guerre pour les professionnels des médias.

Le réseau de médias Al Jazeera a déclaré dans un communiqué que l'armée israélienne avait pris pour cible la voiture des journalistes alors qu'ils traversaient la partie nord de Rafah. La frappe a tué Hamza Dahdouh, le fils de 27 ans Al Jazeerachef du bureau de Gaza, et Mustafa Thuraya, vidéaste indépendant travaillant avec Agence France-Presse. Hazem Rajab a été blessé lors de la frappe israélienne.

« L'assassinat de Mustafa et Hamza, Al Jazeera le fils du correspondant Wael Dahdouh, alors qu'ils étaient en route pour accomplir leur devoir dans la bande de Gaza, réaffirme la nécessité de prendre immédiatement les mesures juridiques nécessaires contre les forces d'occupation pour garantir qu'il n'y ait pas d'impunité”, a déclaré la chaîne, implorant la communauté internationale. « tenir Israël pour responsable de ses crimes odieux ».

Hamza est le cinquième membre de la famille de Wael Dahdouh tué lors de l'assaut israélien sur la bande de Gaza. Plus tôt dans la guerre, les frappes israéliennes ont tué la femme, le fils cadet, la fille et le petit-fils de Dahdouh. Wael lui-même a été blessé par une frappe de drone israélien qui a tué Al Jazeera le journaliste Samer Abu Daqqa.

“Hamza était tout pour moi, le garçon aîné, il était l'âme de mon âme”, a déclaré Wael dans des remarques angoissées depuis le cimetière où son fils a été enterré. « Ce sont les larmes de la séparation et de la perte, les larmes de l’humanité. »

Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, s'est dit « choqué » par l'annonce de l'assassinat de Dahdouh et Thuraya.

“Il faut que ce massacre insupportable cesse”, Deloire a écrit sur les réseaux sociaux. « Israël doit être tenu responsable de cette éradication du journalisme à Gaza. Nous continuerons à nous référer à la Cour pénale internationale afin que la priorité maximale soit accordée aux crimes contre les journalistes. La justice doit être rendue.

Une vue de la voiture accidentée après que deux autres journalistes palestiniens identifiés comme étant Hamza Wael Al-Dahdouh, le fils du chef du bureau d'Al Jazeera à Gaza, Wael Al-Dahdouh, et Mustafa Thuraya, ont été tués dans un attentat à la bombe israélien contre leur voiture dans le ville de Khan Younis, Gaza, le 7 janvier 2024. Photo d'Abed Rahim Khatib/Anadolu via Getty Images

Depuis le 7 octobre, les forces israéliennes ont tué des dizaines de professionnels des médias dans la bande de Gaza, où travaillaient environ 1 000 journalistes avant l'assaut. Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), plus de journalistes ont été tués au cours des 10 premières semaines de la guerre « qu’il n’y en a jamais eu dans un seul pays sur une année entière ».

« Le CPJ est particulièrement préoccupé par la tendance apparente à prendre pour cible les journalistes et leurs familles par l’armée israélienne », a déclaré le groupe le mois dernier. Une enquête menée par Reporters sans frontières a conclu que Reuters Le journaliste vidéo Issam Abdallah et ses collègues ont été délibérément visés lors des frappes du 13 octobre dans le sud du Liban.

Depuis début octobre, Reporters sans frontières a déposé deux plaintes pour crimes de guerre auprès de la Cour pénale internationale. La deuxième plainte, déposée le mois dernier, accuse les Forces de défense israéliennes d'avoir intentionnellement tué sept journalistes palestiniens.

« Cibler les journalistes est un crime de guerre », affirme le groupe. a écrit dans une publication sur les réseaux sociaux dimanche.

Licence Creative Commons

Republiez nos articles gratuitement, en ligne ou sous forme imprimée, sous licence Creative Commons.

Source: https://therealnews.com/eradication-of-journalism-in-gaza-continues-as-israel-kills-two-more-reporters

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire