Les dévots bleus des basilics – CounterPunch.org

0
67

Les mythologies ont continuellement été crues et promues à des degrés divers dans les sociétés humaines. Ils reflètent notre ignorance, nos insécurités, nos espoirs et notre imagination. Ils sont distinctement imbriqués dans nos religions et les aspects les plus prosaïques de nos vies. À long terme, ils en disent plus sur notre imagination que sur tout ce dont ils peuvent sembler s’occuper.

Pour moi, peu de mythes semblent se rapprocher de refléter les effets actuels des interactions humaines sur cette planète comme le fait le mythe des basilics.

En remontant, au moins à l’époque de la tentative de Pline de cataloguer le monde naturel (1er siècle après JC) et bien dans la «Renaissance» européenne, il y avait des rapports de quelques créatures très toxiques qui étaient en partie serpent et en partie ressemblant à un coq. On disait qu’ils étaient si toxiques que si vous deviez même établir un contact visuel, vous mourriez. Leur haleine était mortelle et presque toute la végétation avec laquelle ils entraient en contact se flétrirait et mourrait immédiatement. On disait que les basilics étaient les rois de tous les serpents et avaient des marques sur le front et des excroissances sur la tête qui ressemblaient à une couronne. Les seules créatures dont on disait qu’elles étaient capables de détruire ces monstres étaient les belettes. Le mythe affirmait spécifiquement que c’était la puanteur de l’urine de belette qui était mortelle pour les basilics (et aussi pour la belette).

Il y a des raisons de croire que le mythe du basilic a été créé par des rumeurs sur la mort des cobras et le fait que les mangoustes (un type de belette) pourraient tuer les cobras. Le souffle mortel et la capacité de tuer par contact visuel proviennent probablement du fait qu’il existe des cobras qui crachent du venin à une certaine distance dans les yeux de leur proie.

La seule autre chance pour les humains de détruire un basilic était l’utilisation de quelque chose de réfléchissant – quelque chose qui amène le monstre à se voir dans son propre regard mortel.

Toutes ces caractéristiques parlent / reflètent les effets et les contre-effets nécessaires de la religiosité dévote actuelle envers le mythe de la suprématie impérialiste capitalisante, corporatiste et militarisée (et son ignorance et ses illusions de grandeur qui en découlent). La soi-disant monstruosité capitalisée sur le marché « libre » ne peut être dissociée de sa politique inhérente de la terre brûlée.

Plutôt que d’exposer les mangoustes furieuses et indignées à la toxicité de leur propre urine afin de réduire le nombre de basilics, la seule façon humaine de progresser vers un monde où la monstruosité corporatisée mythique et son militarisme drone-ifié peuvent être empêchés de pleuvoir son venin et l’empoisonnement de l’air même que nous respirons tous est pour nous de distribuer des miroirs dans un effort pour retourner les bêtes contre elles-mêmes.

Les distributeurs de miroirs les plus efficaces de ces derniers temps – Julian Assange et Edward Snowden – ont été capturés et emprisonnés par les serviteurs des basilics. Les serviteurs des basilics nous volent l’avenir à tous afin de se cacher sous et derrière la vision mortelle de leurs monstruosités corporatisées. Ce sont les démocrates, les républicains et leurs corporatistes alliés privatisants et militarisants à travers la planète. La plupart des médias ont été capturés et ne sont qu’un agent de messagerie pour les basilics. Ils répandent leurs mensonges mythiques sur la sécurité à travers un évangile qui dit que la liberté, la démocratie, l’environnement et la justice dépendent d’une indifférence désespérément avare et de fausses déclarations orgueilleuses. Ils n’ont aucune vision réelle au-delà de leur utilisation égoïste des mots pour tromper leurs victimes et leurs versions de la réalité passent de l’aveuglement volontaire à leur propre hypocrisie. Ils abandonnent l’intégrité pour une posture de déguisement qu’ils abandonnent ensuite aussi rapidement que l’exigent leurs maîtres basilics. Ils sont si pathétiques dans leur dépendance institutionnalisée et décadente des entreprises que, au mieux, ils ne peuvent que soupçonner que la réflexion honnête est une forme de terrorisme.

Vous ne pouvez pas être à deux endroits à la fois. Soit vous utilisez la réflexion pour vous opposer à la désolation torride et à la toxicité qui accompagnent ces monstruosités, soit vous vivez dans l’asservissement et une illusion effrayante et mythique dans laquelle vous croyez que le cynisme de garantir l’expansion de l’enfer sanctifiera un système économique démoniaque et prédateur.

Les actions de l’année et demie écoulée ont montré de manière flagrante que les fraudeurs qui se disent “démocrates progressistes” sont des menteurs qui abandonnent chacun de leurs plans précédemment promus lorsque les basilics qui possèdent leur parti leur disent qu’ils doivent ressembler davantage aux républicains . Il s’agit d’un mythe dangereux en constante évolution qui s’élève comme un gaz nocif transparent du côté bleu d’une ferme-usine de confinement en constante expansion qu’ils annoncent avec insistance sous le nom de Hope Incorporated.

15,00 $ de l’heure au salaire minimum ?

Medicare for All ou même une option publique ?

Reconstruire en mieux est inséparablement lié au projet de loi bipartite sur les infrastructures ?

Réduire les réductions d’impôts corrompues ?

Tenir les Saoudiens corrompus pour responsables ?

Pas un pied de plus de construction de mur frontalier ?

Il n’y a maintenant aucun doute sur ces gadgets électoraux et il ne fait aucun doute que d’énormes augmentations des dépenses militarisées et des permis de forage pétrolier et les plans continus pour confier Medicare à des profiteurs privés ont été adoptés et étendus bien au-delà de ce à quoi ils prétendaient s’opposer il y a deux ans. . Trump aurait été particulièrement fier s’il avait pu être aussi efficacement corrompu que les démocrates en garantissant l’avenir de la fraude prédatrice infernale. Si la touche Midas a tout transformé en or, la touche Biden-Trump-Obama-Bush a des similitudes avec celle du basilic mythique.

Je n’ai aucun doute que les dévots “libéraux” des basilics siffleront que Poutine m’a fait écrire ceci parce qu’on nous rappelle à plusieurs reprises que tous les effets négatifs résultant des réalisations des démocrates et des républicains sont de la faute de Poutine. La planète brûle, mais les projections Mythiques abondent. Le peuple « exceptionnel » d’Obama est vraiment aux proportions mythiques !

Source: https://www.counterpunch.org/2022/06/20/the-basilisks-blue-devotees/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire