Les élections et la menace d’un discours politique non critique

0
62

Image de Jon Tyson.

Les élections primaires de mardi sont une occasion de routine de frustration pour de nombreux Américains. Le 16 août 2022 a poursuivi cette tendance. Les questions centrales comprenaient des idées sur la quantité de pouvoir encore exercée par Donald Trump, si les réalisations de l’administration Biden ont été suffisamment promues et les résultats des élections peuvent-ils être fiables ?

De nombreux experts soulignent que Harriet Hageman, approuvée par Trump, a vaincu la représentante Liz Cheney comme une preuve supplémentaire que Trump contrôle le parti républicain. Dix républicains à la Chambre des représentants ont voté pour destituer Donald Trump pour avoir incité à l’insurrection du Capitole le 6 janvier ; quatre ont pris leur retraite plutôt que d’être réélus, quatre ont perdu face à des opposants soutenus par Trump et deux se sont qualifiés pour les élections générales.

Cela nécessite une analyse critique. Voyons quelques éléments.

Les résultats d’une enquête de 2019 sur la science civique aident à articuler le désordre compliqué que crée une analyse non critique. L’enquête a révélé des informations troublantes sur la façon dont les préjugés et les préjugés problématisent la prise de décision politique.

Par exemple, 56 % des répondants ont déclaré que les écoles américaines ne devraient pas enseigner les chiffres arabes (qui, comme chaque écolier devrait le savoir, sont les chiffres que nous utilisons tous tous les jours et tout au long de l’éducation américaine, par exemple, 1, 2, 3, 4…) Bien qu’ils ne prétendent pas que cela indique un niveau étonnant d’ignorance et d’engagement envers les préjugés aveugles, cela devrait être assez évident.

Nous avons tous vu le tumulte autour de la théorie critique de la race, qui, à la base, est simplement un engagement à enseigner aux élèves la vérité sur l’histoire américaine. La vérité est ce dont les étudiants ont besoin. Ils peuvent décider eux-mêmes de ce qu’ils croient être bon, grand, mauvais ou mauvais. Mais Fox News et les républicains demandent l’interdiction d’un tel enseignement.

Une partie de cette ignorance obstinée et volontaire est enracinée dans une sorte de tribalisme. Cela peut être une acceptation sans critique d’un positionnement dogmatique et de la malhonnêteté au nom de la loyauté envers le groupe, mais n’a pas sa place authentique dans une démocratie. Si je suis avec ma tribu (par exemple, les progressistes, les conservateurs) sans esprit critique, je suis à la fois paresseux et lâche.

Je suis paresseux quand je ne vérifie pas mes « dirigeants ».

Je suis lâche quand je les vérifie, trouve leurs erreurs et ne modifie pas ma position en conséquence.

Une démocratie paresseuse et lâche n’est pas du tout une démocratie.

La fidélité continue à Donald Trump présente un écart par rapport aux normes démocratiques et une étreinte du fascisme. Il introduit des mensonges et répète les mensonges des autres quand cela semble le servir.

L’acceptation de la théorie du complot QAnon – manifestement fausse selon toute norme de diligence raisonnable – dans le parti républicain a créé un GQP qui valorise l’allégeance au parti plutôt qu’au pays. Les faits et la vérité ont pris le pas ; par conséquent, nous voyons un mouvement plus profond vers l’autoritarisme.

Les victoires de Trump mardi sapent les piliers de la démocratie. Il sape le choix et le remplacement des élus lors d’élections libres et équitables. Ses partisans découragent la participation active du peuple, en tant que citoyens, à la vie politique et civique. Le GQP attaque les droits de l’homme et l’égalité devant la loi.

C’est un moment extrêmement important pour que les gens réfléchissent, agissent et votent. Le peuple a le pouvoir et peut réclamer des garanties pour des élections libres et justes et des affirmations pour l’égalité et les droits de l’homme. Tout le monde doit s’engager et se préparer à sauvegarder les institutions et les valeurs démocratiques avant qu’elles ne disparaissent.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/08/22/elections-and-the-threat-of-uncritical-political-discourse/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire