Les forces israéliennes tuent deux adolescents palestiniens en Cisjordanie occupée | Conflit israélo-palestinien

0
265

Les forces israéliennes ont tué deux adolescents palestiniens en Cisjordanie occupée, ont déclaré vendredi des responsables palestiniens – le dernier bain de sang dans un contexte de violence continue dans la région.

Un adolescent, identifié par le ministère palestinien de la Santé comme étant Muhammad Fouad Atta al-Bayed, âgé de 17 ans, a été abattu d’une balle dans la tête par les forces israéliennes lors de troubles dans le village d’Umm Safa, voisin de Ramallah.

L’agence de presse palestinienne Wafa a rapporté que l’adolescent du camp de réfugiés de Jalazone, au nord de Ramallah, a été transporté à l’hôpital arabe d’Istishari avant de mourir de ses blessures.

Il a ajouté que les forces israéliennes avaient tiré à balles réelles, gaz lacrymogène et grenades assourdissantes lors d’affrontements avec des habitants.

L’armée israélienne a déclaré qu’un membre de l’unité paramilitaire de la police des frontières avait ouvert le feu après que des suspects masqués aient lancé des pierres et des pierres sur les forces israéliennes, selon l’Associated Press.

Il a confirmé qu’une personne avait été touchée par des coups de feu mais n’a donné aucun autre détail. Il a indiqué que les soldats avaient ouvert le feu en réponse à des jets de pierres et d’explosifs, touchant un suspect qui aurait lancé une bombe.

Il n’y a pas eu de détails immédiats de la part des responsables palestiniens.

Une deuxième fusillade a eu lieu plus tard vendredi dans le gouvernorat de Naplouse, en Cisjordanie occupée, faisant un mort et un autre grièvement blessé, selon le Croissant-Rouge palestinien.

Il existe deux versions contestées des événements qui ont eu lieu, a déclaré Laura Khan d’Al Jazeera, rapportant de Ramallah en Cisjordanie occupée.

L’armée israélienne a confirmé avoir ouvert le feu sur un véhicule.

“Il y a peu de temps, une tentative d’attentat à la voiture bélier s’est produite dans la ville de Sebastia”, ont écrit les forces armées sur Twitter.

« Les forces ont répondu par des tirs réels vers le véhicule. Le conducteur a été neutralisé, et l’autre suspect a été blessé et appréhendé.

L’agence de presse Wafa a identifié la victime décédée comme étant Fawzi Hani Makhalfeh, 18 ans. Il a également publié une vidéo d’un pare-brise criblé de balles.

Cependant, la famille de la victime a déclaré que le couple n’avait pas pris pour cible des soldats et avait plutôt été pris en embuscade alors qu’il conduisait, a déclaré Khan.

Peu de temps avant la fusillade mortelle, Makhalfeh venait de passer ses examens du secondaire et était de bonne humeur, ont également rapporté les médias locaux.

Le meurtre d’al-Bayed et de Makhalfeh s’inscrit dans une période de violence d’un an, marquée par des raids israéliens répétés sur la Cisjordanie occupée, qui n’ont montré aucun signe de ralentissement.

Les fusillades portent à 202 le nombre de Palestiniens tués cette année dans les territoires palestiniens occupés, qui comprennent Jérusalem-Est et Gaza, dont 165 en Cisjordanie occupée, a déclaré Khan.

31 des personnes tuées ont moins de 18 ans, a-t-elle ajouté.

“Ainsi, les chiffres racontent vraiment l’histoire d’une réalité très sombre sur le terrain ici”, a déclaré Khan.

Les raids n’ont fait que devenir plus meurtriers sous le gouvernement d’extrême droite israélien, qui est arrivé au pouvoir au début de l’année et comprend des personnalités du mouvement des colons israéliens, qui cherche à étendre les colonies illégales en Cisjordanie occupée aux dépens des Palestiniens.

Plus tôt ce mois-ci à Umm Safa, des responsables de la santé palestiniens ont déclaré qu’Abdel-Jawad Hamdan Saleh, 24 ans, avait également été tué d’une balle dans la poitrine par les forces israéliennes lors d’une manifestation.

Le mois dernier, plusieurs dizaines de colons ont saccagé le village de Cisjordanie, incendiant des véhicules et des maisons pendant des jours d’attaques consécutives d’autodéfense suite à la fusillade mortelle de quatre colons israéliens dans une station-service entre les villes palestiniennes de Ramallah et de Naplouse.

La fusillade est survenue un jour après que six Palestiniens ont été tués dans le camp de réfugiés de Jénine lors d’une incursion militaire israélienne à grande échelle.

L’incendie de maisons et de propriétés à Umm Safa par des colons illégaux a été rarement condamné par le porte-parole international de l’armée israélienne, qui a qualifié les émeutes d'”actes de terreur”, a rapporté le Times of Israel.

Le chef de l’opposition, Yair Lapid, a déclaré que la violence « franchit toutes les lignes ».

« Incendier des maisons et des voitures d’innocents est inhumain et certainement pas juif. premier ministre [Benjamin] Netanyahu doit condamner cette honte et la traiter sévèrement. C’est une honte morale et une menace pour la sécurité », a tweeté Lapid.

Le chef des droits de l’homme des Nations Unies, Volker Turk, a averti que “la violence, ainsi que la rhétorique incendiaire, ne servent qu’à enfoncer les Israéliens et les Palestiniens plus profondément dans un abîme”.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2023/7/21/israeli-gunfire-kills-17-year-old-palestinian-in-west-bank

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire