Les problèmes de visa américain affligent la rencontre mondiale d’athlétisme: tout ce que vous devez savoir | Nouvelles

0
71

Des centaines d’athlètes, pour la plupart africains, ont dû faire face à des retards de visa pour se rendre aux États-Unis pour participer à l’événement.

Vendredi, les Championnats du monde d’athlétisme commencent à Eugene, Oregon, États-Unis, alors que les meilleurs sportifs du monde s’affrontent dans l’événement d’une semaine, qui se termine le 24 juillet.

Environ 2 000 athlètes représentant plus de 200 nations seront impliqués. C’est la première fois que les États-Unis accueillent cet événement prestigieux. Cependant, de nombreux athlètes rencontrent des difficultés pour se rendre aux États-Unis pour participer à l’événement en raison des retards de visa, provoquant un émoi dans les milieux sportifs et sur les réseaux sociaux.

Le nom le plus en vue affecté par les retards de visa est l’homme le plus rapide d’Afrique, Ferdinand Omanyala.

Voici tout ce que vous devez savoir sur la situation qui se déroule.

Ce qui se passe?

  • Le retard dans la délivrance des visas a été imputé à une mauvaise communication et à d’énormes arriérés post-COVID dans les ambassades américaines, où les athlètes doivent prendre rendez-vous et passer un entretien pour obtenir un visa temporaire.
  • Au début, plusieurs rapports indiquaient qu’Omanyala manquerait la compétition en raison de retards de visa. Mais moins de 24 heures avant de participer à sa première course, il a reçu son visa. Il devrait maintenant arriver dans l’Oregon moins de trois heures avant les éliminatoires du 100 m masculin, dans lesquelles il devrait participer.
  • Omanyala a partagé ses remerciements sur Twitter, en disant: “Tous les Kenyans et les gens sont confrontés quotidiennement aux problèmes de visa, dans ce cas, je n’étais pas différent.”
  • Cependant, Omanyala a encore besoin de temps pour passer les douanes américaines, se rendre sur le terrain de compétition et compléter d’autres aspects logistiques, ce qui signifie qu’il pourrait ne pas arriver à temps.
  • Il est question d’organiser une éventuelle manche en solo pour Omanyala qui a remporté le titre africain du 100 m le mois dernier et détient le record africain le plus rapide de 9:77. Il est le troisième homme le plus rapide au monde cette saison derrière les Américains Fred Kerley et Trayvon Bromell.

Qui d’autre a été touché?

  • L’Associated Press rapporte qu’il y a eu 375 cas, dont des athlètes du Kenya, d’Afrique du Sud, de la Jamaïque et de l’Inde.
  • La porte-parole de World Athletics, Nicole Jeffery, a déclaré que les cas avaient été signalés à un comité mixte composé d’organisateurs locaux, de World Athletics et du Comité olympique et paralympique américain pour accélérer les choses.
  • Pas moins de 10 athlètes sud-africains risquent de manquer les championnats à Eugene car ils sont bloqués en Italie en raison de problèmes de visa. Ils ont demandé au gouvernement de les aider auprès des autorités américaines pour obtenir des visas. Parmi eux, l’olympien sud-africain Gift Leotleta, qui a atteint les demi-finales du 100 m masculin aux Jeux olympiques de Tokyo l’année dernière.
  • La coureuse de demi-fond kenyane Sheila Chepkirui n’a pas encore reçu son visa et elle devrait disputer la finale du 10 000 m samedi. https://twitter.com/dsfisc/status/1547617129104478209
  • Gregory Prince, un coureur jamaïcain de 400 m, a également rencontré des retards de visa avant d’embarquer sur un vol pour les États-Unis.
  • Un autre coureur olympique jamaïcain, Chad Wright, espère obtenir son visa vendredi pour participer à l’épreuve dimanche, selon le Jamaica Observer.
  • Le triple sauteur indien Eldhose Paul n’a reçu son visa qu’en début de semaine, selon l’Indian Express.

Qu’est-ce que World Athletics a dit ou fait ?

  • La porte-parole de World Athletics, Nicole Jeffery, a publié une déclaration sur Twitter concernant la situation des visas. Elle a attribué les problèmes de visa à la situation post-pandémique, déclarant: «Le comité d’organisation d’Oregon22 et World Athletics travaillent en étroite collaboration avec l’USOPC pour suivre les demandes de visa, dont la majorité ont été résolues avec succès. Nous continuons à suivre ces problèmes de visa en suspens.
  • Cependant, la déclaration n’a pas été bien accueillie par certains athlètes. Le médaillé d’or mondial et olympique à la retraite Michael Johnson a répondu à la déclaration comme “pitoyable et honteuse”.
  • Les responsables ont déclaré que sur les 5 500 participants et officiels venus à Eugene, moins d’un pour cent avaient encore des problèmes de visa à la veille des championnats. “Nous nous sommes battus pour faire tout ce que nous pouvions”, a déclaré le président de World Athletics, Sebastian Coe. « Et nous le faisons maintenant depuis quelques mois. Et bien sûr, il y a des complications politiques concernant la possibilité pour les nations de voyager et les nations entrant aux États-Unis.
  • Le quotidien sud-africain Independent Online a rapporté que le président d’Athletics South Africa, James Moloi, a déclaré que les 10 athlètes en Italie avaient reçu l’aide de World Athletics, qui leur avait délivré des “lettres de renonciation” leur permettant de se rendre aux États-Unis, où leurs visas seraient délivrés. Arrivées.

Quelles ont été les réactions ?

  • Johnson a également déclaré sur Twitter que la situation était “ridicule”, ajoutant que “On sait que le visa d’entrée aux États-Unis est peut-être l’un des plus difficiles et WA et le comité d’organisation n’ont pas pris de l’avance ?”
  • L’olympienne ivoirienne Marie-Josée Ta Lou l’a qualifié de “frustrant”, en disant “Comment s’attendaient-ils à ce que l’athlète réussisse?”
  • La coureuse de marathon olympique américaine Aliphine Tuliamuk a déclaré: “Obtenir un visa américain, en particulier au Kenya en ce moment, est très très difficile, en fait, les rendez-vous à l’ambassade ne sont pas disponibles avant 2024.”
  • Le représentant des athlètes du Kenya, Davor Šavija, a déclaré sur Twitter : « Silence assourdissant du Championnat du monde d’athlétisme alors que de plus en plus d’athlètes manqueront les championnats en raison de problèmes de visa. Imaginez si la même chose se produisait avec des athlètes d’autres pays, que ce dont nous entendons parler jusqu’à présent… »
  • Certains observateurs ont accusé les États-Unis de vouloir truquer l’événement.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/7/15/us-visa-issues-plague-world-athletics-meet-all-you-need-to-know

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire