Les sénateurs veulent que le Pentagone soit plus vert — RT World News

0
184

Citant l’empreinte carbone de l’armée américaine, un groupe de hauts responsables démocrates du Sénat a officiellement présenté lundi un projet de loi qui obligerait le Pentagone à acheter des véhicules électriques à partir de la fin de l’année. Dirigée par Elizabeth Warren (D-Massachusetts) et Mazie Hirono (D-Hawaii), la Military Vehicle Fleet Electrification Act s’appliquerait à “non tactique” voitures, fourgonnettes ou camions légers achetés ou loués par le ministère de la Défense (DOD) à partir de l’exercice 2023.

“La transition de la flotte de véhicules non tactiques de l’armée vers des véhicules électriques ou d’autres véhicules à zéro émission aurait un impact significatif sur les émissions de gaz à effet de serre du gouvernement américain”, Warren a déclaré dans un communiqué annonçant le projet de loi. “C’est une solution efficace qui nous aide à faire face à la crise climatique et à préparer l’armée pour l’avenir”, elle a ajouté.

Hirono a appelé la proposition “une étape critique dans la réduction des émissions de carbone de notre gouvernement” et a dit que ce serait “aider à lutter contre le changement climatique tout en aidant à garantir que notre armée bénéficie des avantages d’une flotte de véhicules modernes qui réduit la dépendance de l’armée au pétrole.”

Le whip de la majorité au Sénat Dick Durbin (D-Illinois) et les sénateurs Ed Markey (D-Massachusetts), Sheldon Whitehouse (D-Rhode Island) et Angus King (I-Vermont) ont également coparrainé le projet de loi, dans le but de faire cela fait partie de la loi sur l’autorisation de la défense nationale (NDAA) pour le prochain exercice, qui commence en octobre.




“Le service postal américain et d’autres agences fédérales doivent également passer à une flotte de véhicules électriques, et je prévois de voir l’armée faire de même pour les véhicules non tactiques”, a déclaré le membre du Congrès John Garamendi (D-Californie), qui a présenté la version du projet de loi à la Chambre début avril.

Selon la proposition, à partir d’octobre 2022, au moins trois véhicules non tactiques sur quatre achetés ou loués par le DOD devraient être du “électrique ou zéro émission” gentil. Tous les électriques devraient également utiliser “ports et connecteurs de charge non propriétaires et interopérables”, avec des batteries et des composants provenant des États-Unis ou de ses alliés et non “Des pays étrangers hostiles comme la République populaire de Chine ou la Russie.”

Il donne également au Pentagone l’autorisation d’autoriser les bornes de recharge privées à fonctionner sur des installations militaires et de reprogrammer jusqu’à 6 millions de dollars de financement provenant de projets de construction non spécifiés pour « soutenir les infrastructures de bornes de recharge pour véhicules électriques » sur socles.

Selon les chiffres du gouvernement, le DOD exploite actuellement plus de 174 000 véhicules non tactiques, la deuxième plus grande flotte fédérale après le service postal. L’armée américaine est également le plus grand consommateur institutionnel de pétrole au monde. Cela est en partie dû aux véhicules tactiques tels que le char M1 Abrams, qui nécessite près de deux gallons d’essence par mile, selon les estimations de 2008 publiées par Forbes.

Une étude sur la durabilité de l’administration Biden publiée en décembre 2021 affirmait que 56 % des émissions totales de gaz à effet de serre du gouvernement fédéral provenaient de l’armée. Lundi, le prix moyen américain d’un gallon d’essence s’élevait à 5,01 dollars, contre 3,08 dollars il y a un an.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire