Les voisins réagissent à la tentative de “coup d’Etat” au Brésil — RT World News

0
74

Les dirigeants du monde expriment leur solidarité avec le gouvernement du président Luiz Inacio Lula da Silva

Le président brésilien nouvellement investi a été contraint de déclarer l’état d’urgence dans le district fédéral de Brasilia dimanche, après que des milliers de partisans de son prédécesseur de droite, Jair Bolsonaro, ont envahi le Congrès, le palais présidentiel, la Cour suprême et le Palais Planalto.

Le leader de gauche a dénoncé les manifestants comme “vandales et fascistes” accusant Bolsonaro de se remplir la tête d’extrémisme, et juré de rendre les responsables du chaos “payer avec la force de la loi” tout en s’engageant à aller au fond de “qui sont les financiers” des troubles.

Les forces de sécurité ont déjà arrêté au moins 170 personnes pour avoir pris d’assaut les bâtiments du gouvernement et d’autres crimes qui auraient été commis pendant l’émeute, selon la police, tandis que le gouverneur du district fédéral Ibaneis Rocha a affirmé que “plus de 400 personnes” ont été détenus.

Le président de la Colombie, Gustavo Petro, a été parmi les premiers dirigeants régionaux à aborder la crise qu’il a qualifiée de tentative de coup d’État, appelant l’Organisation des États américains à prouver sa pertinence et à tenir une réunion urgente.

« Le fascisme décide de faire un coup d’État. La droite n’a pas été en mesure de maintenir le pacte de non-violence. Il est urgent de tenir la réunion de l’OEA », il tweeté le dimanche.


Lula ordonne une

Entre-temps, le président argentin Alberto Fernandez a déclaré que sa nation se tenait “avec le peuple brésilien pour défendre la démocratie et ne plus jamais permettre le retour des fantômes du coup d’État promus par la droite”.

“J’ai mis les pays membres en alerte pour que nous nous unissions dans cette réaction anti-démocratique inacceptable qui tente de s’imposer au Brésil”, il a ajouté comme président tournant de deux autres organisations régionales, la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes et le Marché commun du Sud.

Le président chilien Gabriel Boric a qualifié l’incident de “Lâche et ignoble attaque contre la démocratie” exprimant également son plein soutien au gouvernement du Brésil.

Le dirigeant vénézuélien Nicolas Maduro s’est dit convaincu que le peuple brésilien « se mobiliseront sûrement pour la défense de la paix et de leur président », imputant la violence à “Les groupes néo-fascistes de Bolsonaro.”

La Havane a également exprimé sa solidarité avec ses « nation sœur », avec le président cubain Miguel Díaz-Canel condamnant “des actes violents et antidémocratiques qui se produisent au Brésil, dans le but de générer le chaos et de manquer de respect à la volonté populaire”.


Les partisans de Bolsonaro envahissent le Congrès brésilien

Le ministre des Affaires étrangères du Mexique, Marcelo Ebrard, a exprimé la “plein soutien au gouvernement du président Lula, élu par la volonté populaire”, en rejetant « toute tentative contre les institutions démocratiques.

Le ministère équatorien des Affaires étrangères a condamné la violence comme une attaque « contre le cadre institutionnel au Brésil » et a réaffirmé l’engagement du pays “Soutien sans restriction à la démocratie et au gouvernement légitimement élu.”

Les États-Unis ont également publié un bref commentaire sur les événements qui se déroulent chez le voisin sud-américain, le secrétaire d’État Antony Blinken déclarant que « Utiliser la violence pour attaquer les institutions démocratiques est toujours inacceptable. Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a ajouté que le président Joe Biden « suit la situation de près et notre soutien aux institutions démocratiques du Brésil est indéfectible.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire