L’UE-Afrique pour relever les défis du changement climatique, de l’énergie et des infrastructures

0
183

En amont du sommet UE-Union africaine, le président du Conseil européen Charles Michel ont participé par liaison vidéo à un débat sur le climat et l’énergie dans le partenariat Afrique-Europe, organisé par la fondation Afrique Europe le 21 janvier, constatant que plus leurs sociétés seront interconnectées, plus elles pourront réussir ensemble et préparer un meilleur monde.

« Nous voulons plus de prospérité en Afrique et en Europe. Et c’est un intérêt commun : plus de prospérité en tenant compte des défis mondiaux – changement climatique, révolution numérique, énergie, infrastructures, santé, et tous ces défis », a déclaré Michel. « L’importance du financement, de la canalisation de l’argent dont nous avons besoin pour faire les bons choix, et l’importance de la responsabilité. Ce n’est pas la première fois que nous faisons de belles déclarations, mais nous n’avons pas forcément pu nous assurer que nous étions en mesure de mettre en œuvre ce que nous avions décidé ensemble. C’est pourquoi cette question de la responsabilité de la gouvernance, à mon avis, devrait être un élément important pour ce futur partenariat », a-t-il ajouté.

S’adressant au président du Sénégal Macky Sall, qui doit prendre les rênes de l’Union africaine (UA) en février, Michel a appelé à une nouvelle alliance entre l’Afrique et l’Europe.

« Je suis très heureux de coopérer et de coordonner beaucoup avec notre ami Macky Sall. Nous avons eu le plaisir d’être ensemble au Sénégal il y a quelques semaines. Macky, vous étiez à Bruxelles il y a quelques semaines en décembre avec d’autres dirigeants africains pour avoir des échanges de vues informels, afin de préparer le prochain sommet que nous aurons à Bruxelles en février », a déclaré Michel.

Revenant sur le sommet UE-Union africaine, Michel a déclaré qu’il sera l’occasion d’un nouveau paradigme, d’une nouvelle approche, d’une nouvelle alliance entre l’Afrique et l’Europe. « Et c’est pourquoi nous avons essayé, ces dernières semaines, ces derniers mois, de travailler beaucoup ensemble – amis africains, amis européens. Et merci aussi pour le rôle de cette fondation pour faire en sorte que nous partagions le plus possible les mêmes points de vue, que nous partagions les mêmes priorités et que nous soyons prêts à prendre les mêmes mesures, à décider ensemble », a déclaré Michel. .

« Cela signifie que nous devons nous mettre d’accord – ce sera l’un des objectifs du sommet – sur les principes des relations futures entre l’Afrique et l’Europe. Respect mutuel, sincérité, intérêts mutuels, un rôle pour le secteur privé, et comment il est possible de part et d’autre d’améliorer la gouvernance.

En ce qui concerne la sécurité et la stabilité, Michel a déclaré que l’UE et l’Afrique ont besoin d’avoir un dialogue politique pour coopérer et se coordonner. Du côté européen, l’UE prévoit de développer les outils utiles pour soutenir et aider ses partenaires africains à développer des solutions africaines pour améliorer le niveau de stabilité et améliorer le niveau de sécurité, a-t-il déclaré.

Michel a déclaré que le sommet UE-Union africaine devrait être un moment important pour les relations futures. “Nous avons de nombreux défis que nous devons relever et aborder en commun”, a déclaré Michel, ajoutant : “Et je vous suis encore une fois très reconnaissant à tous pour votre implication et votre participation car ce qui est important, ce n’est pas seulement une rencontre avec les dirigeants – ce qui est important, ce sont aussi les sociétés en Afrique et en Europe ».

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire