Shanghai enregistre zéro cas de COVID pour la première fois depuis mars | Actualités sur la pandémie de coronavirus

0
77

La Chine est la dernière grande économie engagée dans une stratégie zéro COVID, avec des restrictions visant à éradiquer toutes les infections.

La Chine n’a signalé aucune nouvelle infection au COVID-19 à Shanghai pour la première fois depuis mars, alors que la dernière épidémie du pays s’atténue après des mois de confinement et d’autres restrictions.

La Chine est la dernière grande économie engagée dans une stratégie zéro COVID, éliminant toutes les infections grâce à une combinaison de verrouillages ciblés, de tests de masse et de longues périodes de quarantaine.

Le centre économique de Shanghai a été contraint à un verrouillage de plusieurs mois lors d’une poussée de COVID ce printemps entraînée par la variante à propagation rapide d’Omicron, tandis que la capitale, Pékin, a fermé des écoles et des bureaux pendant des semaines lors d’une épidémie distincte.

Mais les infections ont ralenti à un filet ces derniers jours, Shanghai signalant samedi zéro cas transmis localement pour la première fois depuis avant l’épidémie de début mars.

“Il n’y a eu aucun nouveau cas domestique confirmé de COVID-19 et aucune nouvelle infection domestique asymptomatique à Shanghai”, a indiqué la ville dans un communiqué.

Le verrouillage des 25 millions d’habitants de Shanghai a été pour la plupart levé début juin, mais la métropole a eu du mal à revenir à la normale alors que des quartiers individuels ont réimposé des restrictions sur les nouvelles infections.

Des millions de personnes dans la ville ont été temporairement enfermées à nouveau il y a deux semaines après que le gouvernement a ordonné une nouvelle campagne de tests de masse.

À Pékin, les restrictions imposées en mai ont ensuite été assouplies à mesure que les cas diminuaient, mais se sont de nouveau resserrées ce mois-ci après l’émergence d’un groupe d’infections liées à la vie nocturne.

Après des jours de tests de masse et de verrouillages localisés, la «chaîne d’infection du supermarché Heaven» – du nom d’un bar populaire visité par les patients – a maintenant été effectivement bloquée, ont déclaré les autorités de Pékin la semaine dernière.

Le bureau de l’éducation de la ville a déclaré samedi que tous les élèves du primaire et du collège pourraient retourner dans leurs salles de classe pour un enseignement en personne lundi.

Pékin n’a signalé que deux nouvelles infections locales samedi.

Cependant, Shenzhen, la centrale manufacturière du sud de la Chine, a déclaré samedi qu’elle fermerait les marchés de gros, les cinémas et les gymnases dans un district central bordant Hong Kong pendant trois jours après la découverte de cas de COVID là-bas.

Les responsables chinois insistent sur le fait que la politique zéro COVID est nécessaire pour prévenir une calamité sanitaire, soulignant la répartition inégale des ressources médicales et les faibles taux de vaccination parmi les personnes âgées.

Mais la stratégie a martelé la deuxième économie mondiale et une application brutale a déclenché de rares manifestations dans ce pays étroitement contrôlé.

L’isolement international de la Chine a également incité certaines entreprises et familles étrangères ayant les moyens financiers de faire des plans de sortie.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/25/china-shanghai-records-zero-covid-cases-first-time-since-march

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire