Un tribunal japonais confirme l’interdiction du mariage homosexuel — RT World News

0
127

Un tribunal japonais a rejeté une action en justice collective intentée par plusieurs couples de même sexe, confirmant ainsi l’interdiction du mariage homosexuel

Un tribunal de district de la ville d’Osaka a jugé lundi que l’interdiction du mariage homosexuel par le Japon n’était pas inconstitutionnelle, rejetant les arguments avancés par trois couples homosexuels qui avaient porté plainte. Le tribunal a également rejeté la demande des plaignants de 1 million de yens (7 400 $) de dommages et intérêts pour chaque paire.

“Du point de vue de la dignité individuelle, on peut dire qu’il est nécessaire de réaliser les avantages de la reconnaissance publique des couples de même sexe par une reconnaissance officielle”, dit la décision de justice.

Pourtant, la législation actuelle ne reconnaissant les unions qu’entre un homme et une femme est “pas considéré comme violant… la constitution,” le tribunal a ajouté, notant que “Le débat public sur le type de système approprié pour cela n’a pas été mené à fond.” La constitution du Japon stipule que “le mariage ne peut se faire qu’avec le consentement mutuel des deux sexes.”




Les plaignants ont fustigé la décision du tribunal, craignant que la décision ne complique davantage la vie des couples de même sexe.

“Je me demande en fait si le système juridique de ce pays fonctionne vraiment”, a déclaré la plaignante Machi Sakata, qui a épousé son partenaire citoyen américain à l’étranger. “Je pense qu’il est possible que cette décision nous coince vraiment”, elle a ajouté.

Le procès rejeté faisait partie d’une action coordonnée de dépôts par plusieurs couples de même sexe devant les tribunaux de district à travers le Japon en 2020. L’affaire d’Osaka est la deuxième à se rendre à une audience. Le premier procès, entendu par un tribunal de district de Sapporo en mars dernier, a donné le résultat inverse.

À l’époque, le tribunal a statué que l’interdiction du mariage homosexuel était discriminatoire et que les droits et privilèges accordés dans le cadre du mariage devaient “bénéficie autant aux homosexuels qu’aux hétérosexuels”. Le tribunal de Sapporo a cependant rejeté la demande des plaignants d’un million de yens de compensation de la part du gouvernement.

Alors que le Japon a une position beaucoup plus libérale sur l’homosexualité que la plupart de ses voisins asiatiques, il est encore loin derrière l’Occident à cet égard. Les couples de même sexe ne peuvent pas se marier légalement, bien que plusieurs municipalités et préfectures délivrent des certificats de partenariat de même sexe plutôt symboliques. Les certificats n’offrent aucune reconnaissance juridique mais offrent certains avantages, tels que la garantie des droits de visite à l’hôpital et l’aide à la location d’un bien.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire