Un tribunal sri-lankais suspend la grâce accordée à l’aide de Rajapaksa, Duminda Silva | Nouvelles

0
51

Duminda Silva, un ancien législateur reconnu coupable de meurtre, a obtenu l’an dernier une grâce controversée du président Rajapaksa.

La Cour suprême du Sri Lanka a suspendu mardi une grâce présidentielle accordée à un ancien législateur proche de la famille Rajapaksa reconnu coupable du meurtre d’un politicien rival et a ordonné son retour immédiat en prison dans un verdict historique, selon les médias locaux.

Un banc de trois juges a demandé à la police d’arrêter Duminda Silva, un ancien député qui risquait la peine de mort pour un meurtre en 2011 mais a été libéré en juin dernier après que le président Gotabaya Rajapaksa lui ait accordé une amnistie.

La grâce a suscité de nombreuses critiques, notamment de la part du bureau des droits de l’homme des Nations Unies et de l’ambassadeur des États-Unis au Sri Lanka, qui ont déclaré qu’elle sapait l’état de droit dans la nation sud-asiatique, qui sort de décennies de guerre.

“Le tribunal a fixé une nouvelle audience au 1er septembre, mais a demandé à la police d’exécuter l’ordonnance provisoire d’arrestation de Duminda Silva et de le renvoyer en prison”, a déclaré un responsable du tribunal.

L’ancienne députée Duminda Silva, proche de la famille Rajapaksa, a été condamnée à mort pour le meurtre d’un politicien rival [File: Eranga Jayawardena/AP Photo]

Il a déclaré que la décision avait été rendue à la suite d’une contestation sans précédent de la grâce présidentielle.

Hirunika Premachandra, la fille de l’ancien législateur Bharatha Lakshman – qui a été abattu par Silva et ses associés, a déposé la pétition disant que sa libération était illégale.

“Cette décision de la Cour suprême est historique”, a déclaré Premachandra à l’agence de presse AFP.

“Personne n’a contesté une grâce présidentielle auparavant et je suis très heureux que le tribunal ait démontré son indépendance.”

Crise économique

Le verdict annoncé par trois juges de la Cour suprême – P Padman Surasena, Yasantha Kodagoda et Achala Wengappulli – intervient alors que le pays traverse une crise économique sans précédent, faisant défaut sur sa dette extérieure de 51 milliards de dollars au début du mois.

Le Premier ministre du pays, Mahinda Rajapaksa, le frère aîné du président, a été contraint de démissionner au début du mois après des semaines de manifestations anti-gouvernementales devenues meurtrières. Les critiques ont blâmé le style de gouvernance autoritaire des Rajapaksas pour la crise économique.

Les juges auraient été autorisés à examiner trois requêtes en matière de droits fondamentaux déposées par Premachandra, sa mère Sumana Premachandra et Ghazali Hussain, un ancien commissaire aux droits de l’homme qui avait précédemment contesté la grâce présidentielle de Silva.

Le meurtre s’est produit lors d’une fusillade dans la capitale Colombo entre des factions rivales du même parti politique.

Le président Rajapaksa a nommé Silva président de la National Housing Development Authority après sa libération en juin de l’année dernière.

Dans les quatre mois suivant sa victoire aux élections de novembre 2019, Rajapaksa a libéré un officier de l’armée condamné à mort pour avoir tranché la gorge de civils tamouls, dont quatre enfants, pendant la guerre ethnique sanglante de l’île.

Le sergent d’état-major Sunil Ratnayake devait être pendu pour le massacre de décembre 2000, dans une affaire retenue par les précédents gouvernements sri-lankais comme un exemple de responsabilité pour les abus commis pendant le conflit.

Les gouvernements successifs du Sri Lanka ont nié les allégations des groupes de défense des droits selon lesquelles 40 000 civils tamouls auraient été tués par les forces de sécurité au cours des derniers mois de la guerre, qui s’est terminée en mai 2009.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/31/sri-lanka-court-suspends-pardon-for-rajapaksa-loyalist

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire