Une société de cinéma britannique sort un film “blasphématoire” — RT World News

0
48

Cineworld a décidé de sortir un film sur la fille du prophète Mahomet suite aux manifestations musulmanes

La société de cinéma britannique Cineworld a réalisé un film sur la fille du prophète Mahomet, Fatima, à la suite d’une vague de protestations de masse et d’accusations de « blasphème ». Le film incriminé, “The Lady of Heaven” du réalisateur Eli King, a été retiré de l’écran quatre jours seulement après sa sortie.

“En raison d’incidents récents liés aux projections de” La Dame du Ciel “, nous avons pris la décision d’annuler les projections à venir du film dans tout le pays pour assurer la sécurité de notre personnel et de nos clients”, a déclaré la société dans un communiqué.

Le film, décrit par la critique comme un “drame historique épique”, raconte l’histoire de Fatima, mais il s’ouvre sur l’offensive irakienne de l’État islamique (IS, anciennement ISIS) et dépeint une scène de meurtre graphique par les djihadistes. Bien que la représentation des humains en général soit un sujet très controversé dans la tradition islamique, la représentation directe de personnalités religieuses est strictement interdite. Les créateurs du film ont tenté de contourner le problème en dépeignant Fatima comme un personnage sans visage, enveloppé d’un voile noir, mais cette décision ne leur a pas épargné l’indignation.

Plusieurs théâtres à travers le Royaume-Uni ont été piquetés par des musulmans en colère, qui ont accusé la société de cinéma de « blasphème » et de racisme et ont appelé au boycott total de Cineworld.




L’opposition au film a été soutenue par certains chefs religieux. À Bolton, par exemple, le président local du Conseil des mosquées, Asif Patel, a écrit une lettre à l’entreprise annonçant le film “blasphématoire” et “sectaire.”

“Vous êtes peut-être au courant du film “Lady of Heaven”, récemment sorti, qui a causé beaucoup de détresse aux musulmans du monde entier”, a-t-il ajouté. il a déclaré. “Il est étayé par une idéologie sectaire et est de nature blasphématoire pour la communauté musulmane.”

Les créateurs du film, cependant, ont rejeté cette prise, insistant sur le fait que ceux qui protestaient contre le film étaient des radicaux et des islamistes purs et durs. Le producteur exécutif du film, Malik Shlibak, a marqué la décision de la chaîne de retirer le film “inacceptable” et a blâmé Cineworld pour “se prosterner devant les extrémistes radicaux”.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire